Connect with us

News

Sidya TOURE sur les consultations électorales : « Il n’y aura pas élection, sans assainissement du fichier »

Publié

Le

Ce lundi 2 septembre 2019, le président de l’Union des forces républicaines (UFR), ex-haut représentant du Chef de l’Etat était l’invité de l’émission ‘’ Œil de lynx’’. Durant cette émission, de nombreux sujets d’actualités sont développés par les animateurs et Sidya TOURE. Notamment, celles relatives aux questions électorales qui se pointent à l’horizon.

D’entrée de jeu, Sidya TOURE, membre du Front National pour la Défense de la constitution a laissé entendre qu’il n’y aura pas d’élections sans assainissement du fichier, ni un troisième mandat, non plus un glissement du calendrier électoral

« Y’aura pas d’élections sans assainissement du fichier électoral et en 2020, si y’a pas élection, y’aura plus un président de la République et nous allons déclarer la vacance du pouvoir».

Poursuivant, Sidya TOURE, met en garde la Commission électoral Nationale Indépendante sur ce qu’il qualifie de manœuvres pour diviser les forces vives «Toutes ses questions liées aux partages de démembrements visent à nous distraire et pour enfin tenter de nous diviser et ça ne marchera pas».

Et de terminer, Sidya TOURE dit compter sur l’engagement et la détermination du peuple de Guinée auprès du front national pour la défense de la constitution pour mener le combat contre la modification de la constitution et sauver la jeune démocratie. Par rapport au fichier, Sidya TOURE précise qu’il faut un appel un appel d’offre international pour le choix de l’opérateur afin d’assainir le fichier électoral.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
#Wanindara ce jeudi 20 février 2020
Identifiez les Assi, Rougui, Fatou, Binta, La belle, Bijou, Kadiatou et Fatim

Le super assassin de souris a trouvé leur médicament.
La résistance active et permanente du FNDC se poursuit à #Wanindara ce jeudi 20 février 2020.
C'est ce qu'on appelle honnêteté. Un imam qui refuse 50 millions de francs CFA du Premier ministre pour l'organisation d'un meeting. Imaginez qu'on donne 50 millions GNF ou même 20 millions GNF à nos chefs religieux, est-ils allaient le refuser? Nous n'avons pas  dit qu'ils vont le recevoir ou non, mais est-ce qu'ils allaient refuser le montant? C'est une question, pas une affirmation. Qu'est-ce que vous en pensez?
Jets de pierres entre forces de l'ordre et manifestants à Wanindara
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.