Connect with us

Massacre du 28 septembre : les victimes parlent (Vidéo)

Publié

Le

Le collectif des associations des victimes du 28 septembre 2009 (CAVE) a organisé, vendredi 31 juillet, une conférence de presse pour parler de la procédure judiciaire dans l’affaire du 28 septembre.

A l’occasion de cette rencontre avec la presse, le président du CAVE, Ibrahima Barry s’est prononcé sur le projet d’alliance entre l’UFDG et les FPDD de Dadis Camara.

Selon M. Barry, les associations des victimes n’ont pas de problème avec cette alliance : «Cette alliance ne dérange pas les associations des victimes, parce que tous les partis politiques ont droit à l’alliance. Ce n’est pas ce droit que nous critiquons. Mais en fait, on a un problème parce que le président d’un de ces partis se nomme Moussa Dadis Camara qui était à l’époque président de la République, président du CNDD. Et il assumait la responsabilité morale de ces événements du 28 septembre. Donc nous pensons qu’il devait d’abord se mettre au niveau de la justice. S’il est disculpé, il n’y a pas de problème.»

Plus loin, il a dit ne pas comprendre le rapprochement de Cellou Dalein et de Moussa Dadis : « Le problème c’est le fait de la personne de Moussa Dadis Camara et la personne d’El hadj Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, qui a fustigé M. Moussa Dadis Camara pendant deux, trois ans. On ne comprend pas ce revirement de situation. »

Au sortir de la salle de conférence, M. Barry a eu chaud avec des jeunes qui se réclamaient aussi des victimes. Ceux derniers lui ont demandé de rappeler la presse pour lui dire de ne pas diffuser ces propos sur l’alliance. Ce qui était impossible.

« Il y a des gens qui font de la politique, alors que la conférence n’a rien de politique. Il ne devait pas se mêler de cette histoire d’alliance », a souligné une autre victime du massacre du 28 septembre.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.