Connect with us

Le pouvoir et la mouvance présidentielle rendent visite à l’opposition républicaine

Publié

Le

Depuis que l’opposition républicaine a décidé d’occuper très prochainement la rue suite à l’échec du dialogue politique, le gouvernement et les membres de la mouvance présidentielle RPG Arc-en-ciel, rendent officieusement des visites aux différents leaders de l’opposition républicaine pour tenter de calmer la tension et ramener ces derniers à de meilleurs sentiments en évitant les violences.

Si la mouvance mise un grand espoir sur cette démarche, du côté de l’opposition c’est un pessimisme qui règne et l’on voit plutôt du tape à l’œil dans cette tactique.

Lansana Komara, le secrétaire administratif du RPG Arc-en-ciel, soutient que la mouvance a constitué une délégation pour aller directement rencontrer les leaders de l’opposition pour discuter avec eux. « Ces contacts informels continuent jusqu’à présent et nous avons un grand espoir, avec la volonté des uns et des autres, nous parviendrons à de bons résultats pour que nous puissions aller à des élections inclusives pour l’intérêt du peuple de Guinée », renchérit-il.

Cependant, du côté de l’opposition républicaine, son porte parole, Aboubacar Sylla, affirme que cette démarche a peu de chances d’aboutir. « Nous avons reçu des contacts plus ou moins officieux qui sont menés entre certains membres de la mouvance présidentielle et certaines personnes de l’opposition qui essaient de rapprocher les positions mais ce ne sont pas des contacts officiels, mais si ça peut faire avancer le débat à la prise en compte de nos revendications, il n’y a aucun problème », souligne le leader de l’UFC.

Poursuivant, il affirme qu’il doute fort de la démarche parce que depuis qu’elle a été entamée rien n’a bougé. « Pendant que cette démarche est en cours, Saranmady Touré et Damaro Camara sont en partance pour l’extérieur, tout le monde est en train de faire le vide, donc de notre côté on ne voit pas comment le dialogue peut aboutir dans ces conditions, et en même temps on nous dit que tout va bien, le dialogue va aboutir », explique Aboubacar Sylla.

Il martèle que cette initiative de la mouvance, vise uniquement à gagner du temps et en même temps faire de la communication pour faire croire à l’opinion nationale et internationale, que le gouvernement et la mouvance sont favorables, à la concertation avec l’opposition. « Dans le même temps, la CENI déroule tranquillement son chronogramme, les conditions de transparence des élections ne sont par réunies jusqu’à présent », lâche l’ancien ministre de la communication.

Il a terminé en affirmant que l’opposition maintient toujours sa décision de reprendre ses manifestations politiques pour revendiquer ses exigences.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.