Connect with us

Guinée : Bah Oury trouve un point de chute à Sékoutoureyah

Publié

Le

Bah Oury était ce mardi 31 mai 2016 à la Présidence de la République. Suite aux scandales financiers qui éclabousse chaque année le Ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’éducation nationale, le président Alpha Condé semble avoir pris les taureaux par les cornes. Le mardi 31 mai 2016, il a convié la commission nationale de réflexion sur l’éducation au palais Sekoutouréah.

Si l’ex numéro deux de l’UFDG n’a pas annoncé l’évènement sur ses comptes Facebook et Twitter, des clichés publiés sur la page Facebook du président Alpha Condé indiquent sa présence au Palais Sékoutouréyah.

J’ai réuni les membres de la Commission nationale de réflexion sur l’éducation pour discuter de l’école guinéenne. Pour gagner le pari du progrès, il faut impérativement renforcer notre système éducatif et l’adapter aux réalités de l’heure. Notre avenir en dépend…”, a écrit le président de la République sur sa page officielle.

Parmi les membres de la Commission nationale de réflexion sur l’éducation, on y voit Bah Oury, assis à quelques mètres du chef de l’Etat. Joint par nos confrères de VisionGuinee pour en savoir plus :  “C’est bien moi. J’ai été convié à participer à cette commission de réflexion et j’y étais. C’est la première rencontre qu’on a eue”, a précisé l’ancien ministre de la Réconciliation nationale au bout du fil.

Ça n’a rien à voir avec cela. Il s’agit d’une commission composée de syndicalistes, de parents d’élèves, de cadres du secteur de l’éducation et des personnalités du monde politique tous bords confondus. Il semblerait que Faya Millimono même a été invité à la rencontre”, a-t-il expliqué à nouveau.

Sa présence au sein de ladite commission confirme l’existence d’un deal entre lui et Alpha Condé ?

Ma présence est une manière indépendamment des positionnements politiques d’engager une réflexion sur un sujet qui est d’intérêt national et qui transcende les clivages politiques”.

Faut-il s’attendre à la nomination de Bah Oury à la tête de ladite commission ?

 “Disons que la commission a un travail à faire : poser un diagnostic du système éducatif dans un premier temps, par la suite proposer des solutions. Il faudra au finish faire en sorte que les documents produits soient exploités et utilisés”, a tenté d’esquiver l’ex numéro deux de l’UFDG.

Depuis sa grâce par Alpha Condé, Bah Oury ne trouve que du bon chez le président guinéen. Ce qui l’oppose aux responsables de l’UFDG qui ont décidé de l’exclure du parti le 4 février 2016. Depuis, l’ufdg se trouve dans une profonde crise.  Pour certains, cette nomination prouve que Bah Oury et Alpha Condé sont de mèche pour « déstabiliser l’ufdg ».

 

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.