Connect with us

Guinée: Fonction publique, le Président Alpha Condé fait le ménage

Publié

Le

Guinée: Le ministre de la fonction publique vient d’enjoindre les responsables administratifs de mettre fin, à compter du 3 janvier 2017, au recours à des fonctionnaires déjà admis à la retraite.

La décision s’inscrit dans le cadre des directives du président Alpha Condé d’assainir l’administration guinéenne afin de faire plus de places aux nouvelles compétences.

A partir du 3 janvier prochain, les fonctionnaires retraités guinéens n’auront plus le droit d’occuper des postes dans les administrations et services publics à moins de bénéficier d’un statut particulier. C’est ce que vient de décider le gouvernement guinéen à travers un communiqué adressé aux différentes administrations du pays par le ministre de la fonction publique et de la réforme administrative, Sékou Kourouma. « Certains fonctionnaires en position de retraite continuent d’occuper des emplois actifs dans les services publics administratifs sans aucun statut particulier », lit-on dans le document dans lequel le ministre fait part de la demande adressée à toutes les autorités administratives concernées, « de mettre fin à compter du 3 janvier 2017 à toute activité professionnelle de tous les agents publics retraités, appartenant à aucun statut reconnu dans la fonction publique guinéenne ».

Selon les explications du ministre Sékou Kourouma, cette décision se justifie par « l’impérieuse nécessité de rajeunissement et de la féminisation de l’administration publique », un chantier qui tient à cœur au président guinéen Alpha Condé.

Cure de Jouvence

La décision du ministre de la fonction publique guinéenne s’inscrit donc dans le cadre de la promesse du président Alpha Condé d’assainir la fonction publique du pays et surtout de faire place à de nouvelles et jeunes compétences. C’est d’ailleurs lors du conseil des ministres du 1er Décembre 2016 que le chef d’Etat guinéen a enjoint au gouvernement «  de veiller à ce que les fonctionnaires ayant atteint l’âge requis fassent effectivement valoir leur droit à la retraite ». Le professeur Alpha Condé a d’ailleurs inscrit le recours à de jeunes compétences comme un de ses grands chantiers pour son second mandat à la tête du pays en nommant plusieurs profils nouveaux dans son gouvernement. Par la suite, le gouvernement guinéen a également lancé une série de recrutements dans la fonction publique notamment pour pourvoir à des milliers de poste dans le secteur de l’éducation et de la santé.

A travers ces actes, les autorités guinéennes entendent donner une cure de jouvence à l’administration du pays avec le soutien des partenaires technique et financier qui veillent à ce que cela ne se traduisent par une explosion de la masse salariale. La décision des autorités guinéennes n’est d’ailleurs pas du goût du syndicat des retraités qui accusent régulièrement le ministre Kourouma de « mauvaise gestion » alors que le gouvernement et les partenaires sociaux sont engagés depuis quelques temps, dans un dialogue destiné à apporter des solutions concrètes aux multiples maux qui minent la fonction publique du pays.

Avec : LatribuneAfrique

 

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.