Connect with us

L’enfer sur terre pour Issiaga keita connu pour ses prises de position contre le pouvoir

Publié

Le

La chasse aux opposants continue à Conakry et les choses se compliquent d’avantage pour les militants de l’opposition au régime du président guinéen. C’est le cas par exemple Monsieur Issiaga keita, victime depuis quelques semaines d’un acharnement sans précédent de la part d’hommes en uniformes qui obéissent aux ordres d’officiers vulnérables à la solde d’extrémistes prêts à tout pour réprimer toute forme de contestations contre les dérives du clan présidentiel qui complote contre l’intérêt national. Tout à commencer le soir du lundi 13 avril 2015, quelques heures après une colère de l’opposition dite républicaine contre la gestion du processus électoral. Ce jour, les adversaires du président Condé ont appelé leurs sympathisants à une mobilisation générale contre « l’insécurité et l’ordre des élections » décidée par la Commission Electorale. Dans toutes les cinq communes de la Capitale Conakry, le mot d’ordre avait provoqué une paralysie de la ville.

A Ratoma, fief de l’opposant Cellou Dalein Diallo, des heurts ont été signalés entre jeunes manifestants et forces gouvernementales. Et comme d’habitude, des observateurs locaux fustigent « un bilan sans surprise » de la manifestation qui a connu: d’énormes dégâts matériels et de graves violations de droits humains, dont au moins deux morts par balles parmi les jeunes manifestants. Ce caractère violent de certains individus qui opèrent aux cotés des agents de « Sécurité » bénéficie d’une impunité totale qui caractérise d’ailleurs la gouvernance Alpha Condé, dénoncé par la majorité des guinéens.

Autre inquiétude, c’est la chasse aux jeunes opposants, un fonds de commerce pour ces agents de sécurité. Et cette expérience mal saine, beaucoup de sympathisants de l’opposition l’ont vécu dans les geôles du régime.

Et pour certains, comme Issiaga Keita qui selon nos informations est porté disparu depuis son arrestation le 14 Avril dernier par des hommes en uniforme ,ici c’est la peur et l’incertitude qui gouvernent la tête.

Car depuis cette journée de manifestation du 13 Avril dernier, il paie le prix de son engagement pour les valeurs républicaines que bafouent Alpha Condé et le clan qui le soutient.

Abdoulaye Soumah

Source: GuineeInfos.org

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.