Connect with us

Kankan – Un gendarme proche du préfet se suicide à l’aide d’un PMAK

Publié

Le

Selon une source proche du Préfet de Kankan Aboubacar Sidiki Kaba, le nommé Nouhan Laye Kaba âgé de 26 ans et jeune frère de ce commit de l’Etat s’est suicidé le mardi 28 avril 2015 à l’aide d’un PMAK.

« C’est le mardi 28 avril que Laye Kaba élève gendarme de son état et jeune frère du préfet dans le quartier Briqueterie, est allé dans la chambre du gardien de son frère et prendre l’arme de ce dernier et s’est fait tirer une balle au niveau de sa mâchoire inférieure ; sa tête s’est explosée, il a été transporté d’urgence à l’hôpital préfectoral, où il a fini par rendre l’âme ».

Ce jeune Kaba poursuit notre informateur avait une dépression mentale, une maladie qui a été confirmée par le préfet lui-même qui lui a d’ailleurs qualifié d’un jeune drogué.

Du côté de la Brigade de la Gendarmerie Départementale de Kankan où il était en service, ses proches collaborateurs disent qu’il n’était pas au compte de l’armée mais plutôt, un simple volontaire qui a appris à manipuler l’arme. Raison pour laquelle, il a profité de l’absence du caporal-chef, qui assurait la sécurité du préfet et prendre son arme qui, pourtant aurait séparé l’arme et sa boite à chargeur avant de la mettre sous le Matelas de son  lit.

Enfin, notre interlocuteur a déploré la façon dont le jeune volontaire fut enterré dans le Nabaya : « Laye Kaba a été enterré sans être mis dans un cercueil. Aucune cérémonie de prière pour le repos de son âme n’a été organisée. L’on se demande même s’il est lié au préfet qui est la première autorité de Kankan ».

Aux dernières nouvelles, le caporal-chef est sous les verrous pour des explications sur la mort de Laye.

Source: Aminata.com

Publicité
Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.