Connect with us

Burkina Faso : l’émotion à l’heure du vote

Publié

Le

Le premier tour de la présidentielle s’est ouvert ce dimanche au Burkina Faso. Les Burkinabè doivent choisir le successeur de Michel Kafando, le président qui assurait la transition depuis la déposition de Blaise Compaoré.

Il ne faisait pas encore jour quand Ablassé, 57 ans, est arrivé à son bureau de vote. Vers 5 heures du matin, dans l’air froid et cristallin, il a attendu patiemment sous un manguier que le soleil se lève dans la cour du collège Wend Panga, du quartier de Gounghin, dans l’ouest de Ouagadougou. Devant le bureau de vote, où un exercice sur les antonymes n’a pas été effacé du tableau vert, un vieux retraité de l’armée a renfilé son uniforme pour garder les lieux. Il a fallu faire appel à des renforts pour surveiller les plus de 17 000 bureaux de vote. «C’est très très très important, très très important, pour moi de voter», insiste Ablassé. «J’aime le Burkina Faso et voter est un devoir civique. Je suis heureux de pouvoir voter. Regardez, je souris.»

Quand le bureau de vote ouvre, une heure plus tard, à 6h02, une file d’une trentaine de personnes s’est déjà formée. Une petite foule chuchotant dans la pudeur de l’aurore, respectueuse de l’instant, un peu émue aussi. Aminata s’approche doucement : «C’est un beau jour, un jour merveilleux. Nous allons avoir des élections transparentes. Chacun fera son choix et le choix final sera respecté». La vieille dame ajoute : «J’attendais ce jour depuis longtemps». Amidou soupire en évoquant son «soulagement, puisqu’on est arrivés jusqu’au vote. […] C’est un modèle pour l’Afrique, ce qui se passe au Burkina Faso. Nous ne devons pas décevoir ceux qui nous regardent».

Pour la première fois depuis que Blaise Compaoré a renversé par les armes le capitaine Thomas Sankara en 1987, les Burkinabè se rendent aux urnes sans qu’il soit au pouvoir. Chassé par une insurrection populaire en octobre 2014, Compaoré a trouvé refuge en Côte d’Ivoire. Pendant un an, les autorités de la transition ont tenu bon, malgré une tentative de coup d’Etat en septembre. Ces élections présidentielles et législatives viennent couronner le travail accompli pour un retour à la démocratie. Des élections qui se déroulent «globalement bien et dans le calme général», selon le président de la commission électorale.
Alors, après avoir voté dans un lycée du centre-ville, le président de la transition, Michel Kafando, se laisse aller à célébrer une «victoire». Lui qui a réchappé à la prise d’otage des putschistes, en septembre, évoque une victoire pour «la transition», le «peuple burkinabè» et la «jeunesse». Les deux tiers de la population ont moins de 25 ans. Michel Kafando exhorte les jeunes à «sortir pour voter. Ils doivent choisir leurs véritables leaders […] Choisissez maintenant ! Si vous le faites, vous verrez que vos choix porteront et que ces élections amorceront une ère de liberté, de démocratie et de compréhension».

Au collège de Gounghin, il y a des hommes, des femmes, des vieux et aussi quelques jeunes. «Je veux qu’il y ait vraiment un changement. Il faut donc que je participe», dit Malika qui vote pour la première fois. «Ma voix compte aussi. Nous, les jeunes, il faut qu’on nous accorde de l’importance. Si nous, on ne vote pas, qui le fera pour nous ?» Yacouba, 28 ans, rêve d’un président à son image, «un président jeune, qui puisse nous aider à faire progresser le pays. On ne veut pas d’un vieux père». Les deux favoris, Roch Marc Christian Kaboré et Zéphrin Diabré, sont âgés de 58 et 56 ans. Tous les deux ont promis de gagner dès le premier tour par «un coup KO». Qui que ce soit, l’état de grâce ne devrait pas durer. Les attentes de la population sont énormes. «On veut que le nouveau président nous trouve un job, des hôpitaux, des écoles pour nos enfants», énumère Bassolé, après avoir voté. Pour le président de la transition, Michel Kafando, la fin d’une année éprouvante approche. Le vieil homme de 73 ans a déjà prévenu qu’il retournera à sa ferme, cultiver paisiblement son jardin.

Avec : Liberation 

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.