Connect with us

Guinée : L’accord politique du 12 octobre divise la société civile

Publié

Le

Dr Alpha Abdoulaye Diallo, le vice-président du Conseil national de la Société civile de Guinée (CNOSC-G) a animé vendredi 28 octobre 2016 une conférence de presse au cours de laquelle il a fait un compte-rendu des recommandations du dialogue politique. Il a demandé au CNOSC et à ses pairs d’assumer la responsabilité de la signature qu’il a apposée en leur nom dans ce document.

Une dizaine de jours après la signature de l’accord politique du 12 octobre 2016, Dr Alpha Abdoulaye Diallo, le vice-président du CNOSC et porte-parole de la société civile au dialogue brise le silence. Il affirme avoir signé cet accord en toute responsabilité: «Les accords politiques du 12 octobre 2016 ont abouti grâce à beaucoup d’efforts consentis suite à un sacrifice énorme des uns et des autres. Et le CNOSC et ses partenaires ont participé efficacement à ce dialogue en qualité d’observateurs et ont signé ces accords du 12 octobre après avoir obtenu un large consensus… »

Dr Alpha Abdoulaye Diallo invite les plateformes de la société civile  à aider les institutions à jouer leurs rôles en assumant leurs responsabilités vis-à-vis de ces accords: «Je demande au CNOSC et ses partenaires d’assumer en toute responsabilité la signature de ces accords devant l’histoire et d’user des moyens légaux pour tout recours afin de permettre aux institutions de jouer efficacement leur rôle dans l’encrage démocratique… »

Certaines plateformes disent qu’elles n’ont pas été consultées lorsqu’il s’est agi d’aller à ce dialogue politique et de signer cet accord. Le vice-président du CNOSC s’inscrit en faux contre ces allégations: «On ne peut pas obtenir le consensus total, mais on a obtenu une large majorité de nos démembrements à la base qui nous ont demandé de signer ces accords. Ce qui a fait que nous avons signé en toute responsabilité… »

Le vice-président du CNOSC ne semble pas avoir la même appréciation de ces accords que Dr Dansa Kourouma, président du CNOSC qui les a critiqués.

Dr Alpha Abdoulaye Diallo n’a pas voulu aborder le sujet lié à la démission de Aboubacar Sylla du poste de Secrétaire national des jeunes de la Société Civile.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.