Connect with us

Statut de Moussa Dadis Camara: les Etats-unis ont tranché…

Publié

Le

L’exil de Moussa Dadis Camara risque de se prolonger au Burkina Faso. Le gouvernement américain s’est prononcé récemment sur le statut de Moussa Dadis Camara avec des conséquences pour l’exilé de Ouagadougou.
Par la voix de son ambassadeur en poste à Conakry, les Etats unis ont définitivement tranché sur le statut de Moussa Dadis Camara. Pour Washington, il n’aura pas le statut d’ancien chef d’Etat et les privilèges liés à ce statut.

« Le massacre du 28 septembre et le viol des femmes, ça nous a choqué. Je félicite le ministre de la justice Sacko pour l’inculpation de Dadis, je suis très content. Dadis pour moi, pour la politique des États-Unis, il n’a aucun statut d’ancien chef d’État », a tranché Alexander Laskaris, ambassadeur américain en poste à Conakry.

Jeudi, Moussa Dadis Camara a affirmé qu’il ne va plus forcer à rentrer en Guinée, après sa tentative avortée le 26 août dernier. S’il était candidat à la présidentielle du 11 octobre, Moussa Dadis Camara va définitivement renoncer à sa participation à ce scrutin.

Pour l’ex chef de la junte militaire, il y a un seul responsable de son blocage à Ouagadougou : « Le président Alpha Condé ne veut pas que je rentre en Guinée » a-t-il déclaré au micro de nos confrères de la BBC.
Inculpé par la justice guinéenne dans le dossier du massacre du 28 septembre 2009, Moussa Dadis Camara avait exprimé son intention de rentrer pour se défendre. A l’époque 157 civils avaient été tués et des dizaines de femmes violées par la garde rapprochée de Mousas Dadis Camara.

africaguinee

Publicité
11 Commentaires

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.