Connect with us

Guinée: Les acteurs de la société civile et les citoyens analysent différemment la crise à la CENI

Publié

Le

Des acteurs de la société civile guinéenne se sont prononcés ce Vendredi 28 Avril 2017 sur la crise que traverse la CENI. Certaines soutiennent que cette crise est créée pour retarder les élections communales et d’autres parlent d’une CENI prise en otage par des politiciens. Des citoyens

La crise qui sécoue la CENI est organisée par des gens qui ne veulent pas le développement de la Guinée, a déclaré Alpha Abdoulaye Diallo, le vice-président du CNOSC: «  C’est une crise créee de toute pièce pour simplement retarder le processus électoral. Il n’est pas opportun de provoquer des rémous au niveau de cette CENI parce que tout simplement la Guinée, suite aux accords politiques du 12 Octobre s’achemine vers l’organisation des élections locales… »

Le président de la plateforme des citoyens unis pour le développement PECUD, lui évoque un problème de ressources humaines et financières. Abdourahmane Sanoh s’est exprimé en ce termes:  » Le caractère de l’institution est le premier problème qu’il faut que le pays règle. Une institution qui est prise en otage par des formations politiques, c’est une institution composée d’hommes et de femmes qui n’ont rien fait pour que la structure qu’ils animent ait les compétences qu’il lui faut pour faire son travail… »

Abourahmane Sanoh se dit pessimiste quant à la tenue des élections communales en 2017:  » Si vous avez vu le budget 2017, vous comprendrez qu’il n’est pas prévu d’organiser les élections communales. Pourtant à l’assemblée ce sont les députés de la mouvance et de l’opposition qui votent quelque soient leurs différends. Mais personne n’en parle de cela, ça veut dire que les élections ne sont pas prévues pour 2017… »

Des citoyens interrogés sur cette crise l’ont différemment analysée. Certains estiment que c’est le moment de changer cette commission, comme le souhaite Ousmane Diallo, un habitant du quartier Kipé: « Cette CENI depuis qu’elle est créée elle a toujours été critiquée par les partis en compétition. Elle obéit aux ordres de Alpha Condé, il faut oser le dire. Il est temps de se débarrasser d’elle maintenant… »

Cette grogne n’est qu’une question d’intérêt personnel, dit ce citoyen:  » Maintenant comme il s’agit de leur intérêt, les commissaires crient et attirent l’attention de tout le monde…« 

D’autres accusent Alpha Condé d’avoir main sur toutes les institutions en Guinée. Une idée que ne soutient Ousmane Kourouma du quartier Ratoma: « On ne peut pas accuser Alpha Condé gratuitement. Il peut s’agir de l’incompétence des administrateurs. Si ces commissaires sont incompétents, il faut les suspendre et les remplacer… »

Cette cacophonie est perçue par de nombreuses personnes comme un jeu pour torpiller le processus électoral. Alpha Abdoulaye Diallo du CNOSC et Abdourahmane Sanoh de la PECUD invitent le président Alpha Condé à organiser ces élections pour le bien de la Guinée.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.