Connect with us

Ebola : le président Alpha Condé déclare une urgence sanitaire renforcée de 45 jours

Publié

Le

L’épidémie d’Ebola qui est apparue pour la première fois en Guinée forestière se trouve maintenant concentrée en Basse Guinée.

Cette recrudescence d’Ebola en Basse Côte serait sans doute due aux réticences des citoyens, notamment à Boffa, Coyah et Forécariah.

« La cartographie de l’épidémie aujourd’hui s’est déplacée vers le littoral de notre pays, dans les préfectures de Forécariah, Coyah, Kindia, Dubréka et Boffa. Dans cette zone densément peuplée, l’épidémie représente un risque réel pour la santé de notre Nation », a indiqué le président Alpha Condé, avant de dire que c’est par souci de protéger les citoyens qu’il déclare l’urgence sanitaire renforcée.

«C’est pour cela, ajoute-t-il, que je déclare pour les préfectures de Forécariah, Coyah, Dubréka, Boffa et Kindia une urgence sanitaire renforcée pour une période de 45 jours. A Conakry des mesures rigoureuses vont être aussi prises pour renforcer la vigilance dans les localités. »

Alpha Condé a ensuite pris mesures, concentrées en neuf points, qui doivent être pendant ces 45 jours d’urgence sanitaire. Ce sont :

  1. Les services hospitaliers et cliniques privées au sein desquels des cas d’Ebola ont été déclarés doivent être temporairement fermés ; les malades qui y sont déjà présents doivent rester sur place et des mesures seront prises pour assurer leurs soins et leur nourriture ;

Les autres structures de soins qui n’appliquent pas les mesures de prévention doivent être également fermées.

  1. Tous les cas de décès, pendant cette période d’urgence sanitaire renforcée doivent être systématiquement testés.
  2. Tous les enterrements dans la zone couverte par l’urgence sanitaire renforcée doivent être préalablement sécurisés par la Croix Rouge ou la Protection Civile, dans le respect de la dignité humaine.
  3. Les cérémonies d’inhumation, de deuil et de condoléances doivent être réduites à la plus stricte intimité familiale ; les salutations et les regroupements rituels peuvent être renvoyés au-delà de la période d’urgence sanitaire renforcée.
  4. Toute personne qui cache des malades ou déplace des corps d’une localité vers l’autre sera poursuivie conformément à la loi pour mise en danger de la vie d’autrui.
  5. Des mesures d’accompagnement et de soutien aux familles et aux agents de santé doivent être renforcées par la Coordination nationale.
  6. Le Ministère de la Santé doit intensifier la supervision des établissements de soins et veiller à l’observation des mesures de prévention.
  7. Partout où besoin sera, pendant cette période d’urgence sanitaire, des mesures de cantonnement et de confinement seront prises et les efforts seront faits pour apporter un soutien alimentaire et sanitaire aux populations concernées.
  8. Tous les Départements ministériels, les régions, préfectures et communes, ainsi que les établissements et structures sanitaires doivent veiller à la stricte application des présentes mesures.

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.