Connect with us

Guinée : Abdourahamane Baldé crache sur la société civile

Publié

Le

Abdourahamane Baldé est le président du Parlement des jeunes leaders de la société civile de Guinée.  Contrairement à plusieurs acteurs de la société civile, il pense que la loi n’est pas violée dans l’accord politique du 12 octobre, puisque, dit-il, les élections n’ont pas été organisées avant la modification du code électoral.

Lors d’une conférence de presse qu’il a animée récemment au siège de son organisation, Abdourahamane Baldé s’est prononcé sur l’accord politique du 12 octobre avant d’indiquer que les acteurs de la société civile ne se préoccupent que de leurs intérêts : « Le problème de ce pays, il faut que je le dise tout de suite, les acteurs de la société civile ne parlent que lorsque leurs intérêts sont menacés. Sinon je ne comprends pas comment des gens peuvent être sourds à la colère des jeunes élèves qui voient leur école fermée comme La Citadelle. Je n’ai entendu personne, pratiquement. Les gens crient tout simplement parce qu’ils avaient des objectifs pour lesquels ils se sont préparés depuis longtemps et ces objectifs risquent d’être menacés. C’est ou on veut être membre de la CENI parce qu’on est membre de la société civile ou d’un parti politique. »

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.