Connect with us

Présidentielle 2015 : la participation du parti GRUP au scrutin est ‘’plus pédagogique que politique’’

Publié

Le

Le mardi 25 octobre 2015, le président du parti Génération pour la Renaissance, l’Unité et Prospérité (GRUP) a animé une conférence de presse à son siège à Nongo. Cette rencontre avait pour thème : «Regard sur le scrutin du 11 octobre 2015.» 

L’objectif de cette conférence était d’expliquer pourquoi le parti a saisi la Cour constitutionnelle malgré la thèse selon laquelle, cette cour serait inféodée par l’exécutif. Ensuite dénoncer les fraudes qui ont entaché cette consultation électorale, notamment  au niveau de la liste électorale, la distribution des cartes d’électeurs, la cartographie des bureaux de vote et le manque de neutralité de l’Administration, violant ainsi l’article 68 du Code électoral.

Pour Papa Koly Kourouma, contrairement à certains ténors de l’opposition qui ont refusé de faire le recours, accusant la justice d’être inféodée, il faut faire confiance à cette justice : « Nous, en tant que républicains et démocrates, nous sommes décidés de saisir cette justice avec des preuves irréfutables sur la mascarade électorale organisée par cette CENI aux ordres. Cette Cour, encore une fois, restera soit dans l’histoire, soit dans la poubelle de l’histoire. Avec les preuves que nous disposons, la justice jouera pleinement et entièrement son rôle et si elle ne dit pas le droit, nous saisirons le dernier juge qui Dieu le tout puissant. Car c’est grâce à lui que nous avons découvert qu’à N’zérékoré les gens payés à deux millions enterraient et brûlaient les cartes d’électeurs dont les propriétaires ne seraient pas en faveur du parti au pouvoir

Dans la même dynamique de raisonnement, Papa Koly a précisé: «Nous sommes une école, une université où il y a la formation continue. C’est ce qui nous a permis de détecter cette machine de la fraude et ce, grâce à notre vigilance et notre sens de responsabilité. Pour cette raison, nous avons dit que notre participation n’est pas simplement politique, mais pédagogique

Papa Koly Kourouma est revenu sur le sujet des observateurs étrangers déployés sur le terrain : « Les observateurs qui viennent en Guinée pour une élection ne sont là que pour crédibiliser les élections et surtout rendre légitime le président, sinon comment peut-on dire que le scrutin a connu de sérieuses lacunes, mais n’entachent à  rien la crédibilité du scrutin ?»

Mounir Dogomet Barry

+224 624175413

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.