Connect with us

Ethiopie: devant l’UA, Barack Obama donne sa vision de l’Afrique

Publié

Le

En Ethiopie, Barack Obama a tenu un discours, ce mardi, dans le hall Nelson Mandela, lieu symbolique du siège de l’Union africaine, à Addis-Abeba. C’est la première qu’un président américain prenait la parole devant l’organisation panafricaine. Et Barack Obama a joué la fibre sentimentale en donnant sa vision de l’avenir de l’Afrique.
C’est d’abord la présidente de la commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, qui a pris la parole pour souligner le côté historique de cet événement : « L’Afrique et les Etats-Unis ont des liens forts et historiques, faits du sang et de la sueur des fils et filles d’Afrique qui ont traversé l’Atlantique pour servir les plantations et les villes qui ont fait des Etats-Unis le formidable pays qu’il est aujourd’hui. Mais aujourd’hui nous sommes très fiers que les Africains fassent partie de la prestigieuse histoire de l’humanité et des Etats-Unis d’Amérique grâce à leur riche contribution à l’histoire, à la littérature à la musique, aux sciences, à la politique, au business, aux arts et aux sports ».
Au-delà de la posture et des mots symboliques, concernant ses liens avec l’Afrique, Barack Obama devait livrer une vision différente, plus « équitable » des relations politiques et économiques avec le continent africain. Pour Barack Obama, l’Afrique est un continent prometteur, avec une classe moyenne en expansion, qui consomme des nouvelles technologies.
« Nous ne voulons pas de mécènes, dit Barack Obama, mais des partenaires qui nous aident à construire la croissance ». Le président américain rappelle que l’aide au développement, c’est soutenir des initiatives et des solutions locales et pas seulement de la nourriture.
Un nouveau rôle pour l’UA
Dans ce discours, Barack Obama abode l’économie, mais aussi le fléau que représente la corruption, qui regrette-t-il, « pompe des milliards de dollars des économies. De l’argent qui pourrait être utilisé pour créer des emplois, construire des hôpitaux et des écoles ».
Le président américain encourage par ailleurs l’Union africaine à réaffirmer son leadership. « Quand je suis venu pour la première fois sur le continent en tant que président, j’ai dit que l’Afrique n’avait pas besoin d’homme fort, mais d’institutions fortes, rappelle Obama. L’Union africaine peut être l’une d’elles ».

C’est en tant qu’Américain, fier de l’être que je présente devant vous. Et aussi en tant que fils d’un Africain. L’Afrique et les peuples africains ont contribué à forger l’Amérique et également l’homme que je suis et ma vision du monde.

Barack Obama Président américain

RFI

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.