Connect with us

Remaniement du gouvernement: des femmes se disent déçues du nombre de places accordées aux femmes

Publié

Le

Le nouveau gouvernement du Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana compte trente-trois ministres dont quatre femmes. Un nombre que n’apprécient pas les femmes guinéennes notamment des activistes. Elles appellent les autorités guinéennes à penser à l’équité dans la formation des gouvernements.

Sur 33 ministères, il n’y a que quatre femmes avec une population de plus de 12 millions d’habitants dont plus de 52% de femmes. Une discrimination qui offense les Guinéennes.

Monique Curtis, présidente de l’Alliance  Femme et Médias (AFEM) trouve ce nombre inacceptable: «  C’est une régression parce que le gouvernement précédent avait plus de femmes et aujourd’hui on se retrouve avec un gouvernement qui n’a que 4 femmes. C’est dommage que nous régressions sur ce plan.« 

Monique Curtis a un avis contraire à ceux qui disent que les femmes guinéennes n’ont pas le niveau pour être ministres:  » Les femmes et les hommes de Guinée viennent tous presque des mêmes écoles. On ne peut pas dire que les femmes sont mal formées. On peut même avoir une femme Première ministre car nous avons non seulement des femmes cadres mais aussi des femmes engagées en politique.« 

C’est une déception totale chez Asmaou Barry, la présidente de l’Association des professionnelles africaines de la communication (APAC): « Moi en tant que femmes je suis déçue par cette composition. On ne peut pas comprendre qu’en Guinée qu’il y ait une population à 52% de femmes et que dans un gouvernement d’une trentaine de ministres, on ne retrouve que 4 femmes. »

La Guinée vient de confirmer une fois de plus son retard dans le contexte parité, estime Asmaou Barry: « La Guinée est très en retard par rapport à la parité. Or, tous les jours dans les sorties du président de la République, il dit qu’il dédie son mandat aux femmes et aux jeunes. La composition de ce gouvernement est tout le contraire de cette affirmation. »

Dans la matinée de ce lundi, Zenab Camara, la cheffe de cabinet du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique écrivait ces termes sur sa page Facebook:  » 4 femmes sur 33 dans le gouvernement actuel, juste inexplicable et inadmissible. Ce remaniement a été obtenu grâce aux femmes lors de la fête internationale des femmes. Je suis choquée. »

Ces femmes invitent les gouvernants à œuvrer pour une bonne représentativité des femmes dans les instances de prise de décisions.

Publicité
1 Commentaire

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.