Connect with us

Guinée : Elections 2015, L’opposition serait-elle lâchée par la communauté internationale ?

Publié

Le

L’opposition guinéenne déçoit plus d’un observateur de la scène politique. A cette allure ou les manifestations se suivent et se poursuivent avec tout ce que cela comporte comme dommage sur la vie des pauvres citoyens qui ne cherchent qu’à vivre du jour au jour.

C’est en fait cela qui explique le comportement actuel de l’opposition qui, après une série de manifestations sur les voies et places publiques, s’est rendue compte du fait que sa capacité de mobilisation est en passe d’être si faible qu’il lui est impossible, de chasser du pouvoir Pr Alpha Condé par la rue, comme l’espère le bouillant vice-président de l’’UFDG, Bah Oury, et le président du PEDN, Lansana Kouyaté.

La plupart des opposants sensés ayant compris dès le départ que, faute d’unanimité autour de sa cause, le seul combat qui vaut la peine d’être mené dans le contexte guinéen est celui qui consiste à présenter le président Alpha Condé comme un autocrate, enclin à réprimer, dans le sang, le moindre mouvement politique pacifique.

Ce n’est nullement pour rien qu’à l’occasion des manifestations qu’elle organise, l’opposition déploie de gros moyens pour accéder à des images inédites qui sont immédiatement mises à la disposition des agences internationales, grâce à sa branche médiatique, et largement diffusées sur les réseaux internationaux par la magie des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Une stratégie qui a marché, pour le moment, du coté des ONG de défenses des droits de l’homme.

Mais beaucoup moins du coté des puissances étrangères que l’opposition guinéenne appelle la communauté internationale dont toutes ces opération sont destinées à charmer et qui malheureusement tardent à réagir. Au contraire, comme le département des affaires étrangères de la France qui a récemment interpellé les acteurs politiques guinéennes sur la nécessité d’un retour imminent autour de la table, les partenaires de la Guinée semblent se montrer très compréhensifs. De là à dire que l’opposition dite républicaine qui prépare, après le résultat peu réussie de sa dernière sortie.

Une nouvelle série de marches de contestation à partir de ce jeudi 30 avril 2015, est programmée et cette communauté internationale ne se résume qu’à l’appel des politiciens autour de la table.

Il faut rappeler que l’opposition ne cesse de rappeler que la communauté internationale est signataire des accords politiques du 3 juillet 2013. Au delà d’être signataire de ce fameux document, ces puissances (communauté internationale assiste la CENI dans ses œuvres procédurales allant vers la tenue des présidentielles, le 11 octobre 2015.

Guinee360 – Actualité Guinée Conakry

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.