Connect with us

Chronique: 2017, l’année de l’enfer pour les jeunes filles en Guinée

Publié

Le

Viol, enlèvement, coups et blessures, mariage forcé, exploitations, abandons, violences physiques, les grands maux dont les enfants ont été victimes durant l’année qui s’achève.

Parmi ces préjudices causés à cette couche sociale, les viols sur mineure, les coups et blessures et l’abandon ont pris le dessus avec 179 cas enregistrés du début de l’année jusqu’à nos jours, selon l’Office de protection du genre de l’enfance et des Mœurs (OPROGEM).

Sommes-nous dans un État où les gens sont sans état d’âme ? Comment comprendre qu’un homme d’une trentaine ou quarantaine d’années peut se jeter sur une fillette de 2 mois, 5 ans ou 11 ans ? Pourquoi avoir la facilité de descendre sa barquette contre une petite qui a encore l’odeur du lait maternel dans sa bouche ?

Pire, lors de la journée internationale de l’enfant, un enfant tombait déjà sous les balles à Dabompa pendant qu’il réclamait son droit: celui de l’éducation ou le retour de leurs maîtres en classe. Dommage!

Il faut de surcroît être une personne d’une autre planète pour kidnapper un bébé d’une femme qui a souffert pendant 09 mois sans bien dormir, ni bien manger, encore moins avoir la tranquillité dans tout ce qu’elle entreprend.

Quid de la justice?

Dans une société où la justice est laxiste, c’est la promotion de l’impunité, l’anarchie, la criminalité, le barbarisme et autres actes de terreur qui font souvent lésion. Chemin faisant, on finit par se retrouver dans un État sauvage ! D’ailleurs, il faut dire que c’est ce qui encourage un autre mal, la vindicte populaire bien, sûr !

Les parents pointés de doigt.

Il ne faut jamais exclure la responsabilité des parents dans ces pratiques. Sur 10 filles de moins 18 ans interrogées, huit ne connaissent guère la ou les raisons qui les poussent à porter des mini-jupes, des pantalons collants, etc. Elles font cet accoutrement au vu et au su de leurs parents. Pourtant, les gens ont, de nos jours, un degré d’excitation extrême provoquée par un regard profond de ces modes vestimentaires de nos sœurs. On imagine.

L’enfant est innocent! Pourquoi détruire son avenir? N’a-t-il pas le droit de connaitre un radieux avenir? Si on ne les aide pas, qu’on les laisse s’épanouir dans leur croissance!

Dansa Camara/DC

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Des forces de l'ordre utilisent des frondes et des lance-pierres contre des jeunes de Wanindara 3 qui utilisent eux aussi des pierres. C'est une vidéo de Sadialiou filmée ce 27 février 2020 à l'occasion de la résistance citoyenne et active du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) contre les élections législatives et référendaire du 1er mars 2020.
🔴Le grand marché de Siguiri (Djoliba) en feu (instant T)👇🔥🔥

Le feu persiste depuis 22h malgré l'intervention des sapeurs-pompiers de la SAG. Pour l'instant, plus de 50 boutiques partis en fumée.
Les forces de l'ordre presque débordées à #Bailobaya (Dubreka)
Résistance active du Fndc: échauffourées à Bailobaya (Dubreka)
L'appel d'Abdourahmane SANO, coordinateur national du Front National Pour La Défense De La Constitution-FNDC
Résistance active et permanente du FNDC: situation tendue à Wanindara ce jeudi 27 février
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.