SociétéChronique: 2017, l’année de l’enfer pour les jeunes filles en Guinée

Chronique: 2017, l’année de l’enfer pour les jeunes filles en Guinée
Chronique: 2017, l'année de l'enfer pour les jeunes filles en Guinée
Chronique: 2017, l’année de l’enfer pour les jeunes filles en Guinée

Viol, enlèvement, coups et blessures, mariage forcé, exploitations, abandons, violences physiques, les grands maux dont les enfants ont été victimes durant l’année qui s’achève.

Parmi ces préjudices causés à cette couche sociale, les viols sur mineure, les coups et blessures et l’abandon ont pris le dessus avec 179 cas enregistrés du début de l’année jusqu’à nos jours, selon l’Office de protection du genre de l’enfance et des Mœurs (OPROGEM).

Sommes-nous dans un État où les gens sont sans état d’âme ? Comment comprendre qu’un homme d’une trentaine ou quarantaine d’années peut se jeter sur une fillette de 2 mois, 5 ans ou 11 ans ? Pourquoi avoir la facilité de descendre sa barquette contre une petite qui a encore l’odeur du lait maternel dans sa bouche ?

Pire, lors de la journée internationale de l’enfant, un enfant tombait déjà sous les balles à Dabompa pendant qu’il réclamait son droit: celui de l’éducation ou le retour de leurs maîtres en classe. Dommage!

Il faut de surcroît être une personne d’une autre planète pour kidnapper un bébé d’une femme qui a souffert pendant 09 mois sans bien dormir, ni bien manger, encore moins avoir la tranquillité dans tout ce qu’elle entreprend.

Quid de la justice?

Dans une société où la justice est laxiste, c’est la promotion de l’impunité, l’anarchie, la criminalité, le barbarisme et autres actes de terreur qui font souvent lésion. Chemin faisant, on finit par se retrouver dans un État sauvage ! D’ailleurs, il faut dire que c’est ce qui encourage un autre mal, la vindicte populaire bien, sûr !

Les parents pointés de doigt.

Il ne faut jamais exclure la responsabilité des parents dans ces pratiques. Sur 10 filles de moins 18 ans interrogées, huit ne connaissent guère la ou les raisons qui les poussent à porter des mini-jupes, des pantalons collants, etc. Elles font cet accoutrement au vu et au su de leurs parents. Pourtant, les gens ont, de nos jours, un degré d’excitation extrême provoquée par un regard profond de ces modes vestimentaires de nos sœurs. On imagine.

L’enfant est innocent! Pourquoi détruire son avenir? N’a-t-il pas le droit de connaitre un radieux avenir? Si on ne les aide pas, qu’on les laisse s’épanouir dans leur croissance!

Dansa Camara/DC

Chronique: Jeunesse guinéenne, complice de son malheur… (Par Mohamed Cissé)Sélectionné pour vous : Chronique: Jeunesse guinéenne, complice de son malheur… (Par Mohamed Cissé)

Toutes les vidéos (émissions, séries TV, reportages, actualités, ...) de Guinee360.com sur http://guinee60.com.

Toutes les infos 100% People, Buzz et insolites sur http://guinee360.com.Guinee360 est aussi N°1 de l\'actualité sur mobile en Guinée.

SeneNews est en téléchargement gratuit sur Apple Store, sur Window Store et sur Google Play. L’accessibilité, c’est le pouvoir d’avoir l’information qui vous intéresse sur votre mobile smartphone et tablette. Ainsi, notre site Guinee360 s’adapte désormais à tous les formats d’écran, de l’ordinateur de bureau au téléphone mobile, à condition d’accéder à Internet en Guinée et partout dans le Monde.

Mis en ligne par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous pour réagir à cet article
Connexion avec Guinee360.com