Connect with us

Guinée: les candidats au hadj 2016 sont confrontés à des difficultés

Publié

Le

Les candidats au hadj 2016 regroupés au centre islamique de Donka se plaignent de la lourdeur administrative dans l’obtention des visas. Ils dénoncent également un manque d’organisation de la part des autorités en charge du pèlerinage.

Hadiatou Barry, candidate au hadj 2016 traine encore au centre islamique de Donka depuis lundi. Elle est toujours dans l’attente de son passeport: « Lundi, on est venu ici de18 heures à 3 heures du matin. Ils ont fait l’appel mais nous, nous n’avons  pas reçu nos passeports, on nous dit qu’il y a manque de visas. On est là anxieux, on se demande si notre voyage aurait lieu ou pas. On nous appelle tous les jours venir voir, mais jusqu’à présent on est là à traiter ici, toujours rien…. »

Comme cette candidate, ils sont nombreux à traîner dans une salle chaude pour régler les derniers détails pour La Mecque. Ils sont dans l’incertitude et parlent d’une désorganisation. El. Hadj Sadio Barry est venu accompagner ses femmes. Il se dit très remonté: « Nous on est allé à La Mecque, en 2012, mais ce que l’on a vu cette année, on ne l’avait jamais vu. On voit qu’il a beaucoup d’erreurs. Il y en a qui viennent traîner toute la journée, toute la soirée et on leur demande de revenir demain. C’est vraiment décevant. Ce matin, on m’apprend que l’une de mes femmes a eu le visa et l’autre pas encore, et que peut être celle qui a eu partirait peut-être aujourd’hui et l’autre patiente encore. Mais jusqu’à quand ? Tout est peut-être ici parce que même celle qui a eu, je ne suis pas sûr qu’elle parte hein… »

Un manque de communication sur le pèlerinage

Cette candidate pense que le gouvernement a mis la charrue avant les bœufs, Hadiatou Barry invite les autorités à revoir leur façon de procéder: « Vraiment ils n’ont qu’à organiser les choses avant d’appeler les gens pour ne pas faire souffrir le monde. Par exemple, un candidat qui quitte l’intérieur du pays et qui vient à Conakry, si cette personne n’a pas quelqu’un pour le loger, elle va souffrir. Ils n’ont qu’à revoir cette situation…»

El. Hadj Sadio Barry dénonce un manque de communication sur le pèlerinage. Il demande aux autorités d’y remédier: « Il faut qu’il communique sur le pèlerinage pour préparer les candidats. À la radio on n’en parle pas, à la télévision aussi rien.  Aujourd’hui c’est grâce à BBC qui a parlé le matin que nous avons su que 7 convois sont partis. Et puis les autres pays comme la côte d’Ivoire ont fini d’envoyer leurs pèlerins, on a suivi cela aussi sur BBC. Les autorités guinéennes n’ont qu’à communiquer…»

Lorsque des défaillances ont été enregistrées lors du Hadj en 2004, c’est le même secrétaire général qui était aux affaires religieuses, ont fait remarquer des témoins sur place. Ils exhortent l’État à mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.