Connect with us

L’opposition annonce la publication imminente du chronogramme des manifestations politiques

Publié

Le

A la sortie d’une réunion tenue le lundi 27 juillet au Siège de l’Union des Forces démocratiques de Guinée (UFDG), dans la commune de Ratoma, les leaders de l’opposition ont annoncé la publication imminente d’un chronogramme relatif aux différentes manifestations politiques qu’ils envisagent de mener.

L’opposition guinéenne s’est dite inquiète, face à la position ambigüe de certains délégués de la communauté internationale lors du dialogue politique, qui a viré à l’échec.
Selon Aboubacar Sylla, porte parole de l’opposition républicaine, toutes ces simulations de dialogue orchestrées par le pouvoir en complicité avec la mouvance présidentielle, ne sont que du tape à l’œil, et visent à faire perdre du temps afin de mettre l’opposition devant une situation d’urgence. « Tout ceci est fait pour nous retarder pour gagner du temps et après nous mettre dans une situation d’urgence où il sera impossible de faire quelque chose, de ne rien recomposer, pour nous amener à des élections qui seront une vraie mascarade et l’opposition n’est pas prête à accepter cette situation », soutient le leader de l’UFC.
C’est pourquoi, Aboubacar Sylla affirme que l’opposition a réitéré son engagement de s’inscrire désormais dans une logique de manifestations ininterrompues sur toute l’étendue du territoire nationale, selon un calendrier qui fera l’objet d’un communiqué.
Le porte parole de l’opposition républicaine se dit en outre, très préoccupé par les agissements de certains experts de la communauté internationale venus au chevet de la Guinée pour contribuer à trouver des solutions à la crise politique. Selon lui, ces derniers ont approuvé un document qui n’a pas été signé par l’opposition.
« Le document ne devrait être signé par la communauté internationale jouant le rôle de témoin, qu’après que les parties au dialogue l’aient signé, nous avons également déploré le fait que M. Ibn Chambas soit parti à une des sessions des Nations-Unies présenté un rapport dans lequel il a indiqué que le dialogue s’est bien passé et qu’il y’ a eu des accords et qu’il reste deux points encore ouverts », a fustigé l’ancien ministre de la Communication.
Cependant, le leader de l’union des forces du changement (UFC), se dit optimiste et interpelle la communauté internationale et les experts, à se mobiliser pour conférer toute la transparence et l’apaisement tant souhaité à ce processus électoral.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.