Connect with us

Congrès UFDG : Les instances dirigeantes renouvelées et des engagements pris par le leader

Publié

Le

Le congrès du parti Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a pris fin le samedi 25 juillet à Conakry. Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour, le renouvellement des instances dirigeantes nationales du parti et l’investiture du candidat à la présidentielle 2015.
D’entrée, la commission d’investiture a lu les 6 résolutions qui ont été votées à l’unanimité dont deux sous réserve d’amendement. Les cinq vice-présidents de l’UFDG ont été également élus. Bah Oury, premier vice président chargé des affaires extérieures et de la communication représentant ainsi le dauphin constitutionnel de Cellou Dalein Diallo, suivi de Dr Fodé Oussou fofana, Mme Tofany, Bano sow, et Kalé Modou yansané.
600 congressistes ont pris part à cette rencontre. Le bureau exécutif du parti est meublé par 350 membres, le conseil politique est passé de 19 à 40 membres, les conseillers nationaux et leurs adjoints sont aussi passés de 31 à 40 membres. 54 fédérations étaient présentes à ce congrès venues des quatre régions de la Guinée et 29 venues de l’extérieur du Pays.
Après avoir été réélu pour cinq ans encore et présenté comme le candidat de l’UFGD à la présidentielle 2015, Cellou Dalein Diallo a tenu un discours dans lequel il a dit son ambition pour le parti les cinq prochaines années. « L’UFDG que je vais de nouveau présider sera un parti ouvert, cohérent, sans clan ni faction, et dont je garantirais l’unité » a-t-il affirmé.
L’ancien premier ministre a également dévoilé son programme une fois qu’il serait élu comme président de la république. « Je m’engage à être un président vertueux de notre constitution, je m’engage à être un président respectueux de la parole donnée et des engagements pris, je m’engage à être un président de l’indépendance de la justice, de la neutralité et de l’impartialité de l’administration, je m’engage à être un président d’une Guinée apaisée et réconciliée », a martelé Cellou dalein.
Quant aux futures élections présidentielles en perspective, Il a affirmé que l’opposition ne participera pas au scrutin si les conditions de transparence ne sont pas réunies. « Sans un processus électoral transparent et équitable, il n’y aura pas d’élection, l’UFDG et les partis amis et alliés de l’opposition républicaine ne participeront à des simulacres d’élection pour légitimer une victoire acquise d’avance, notre vocation est de participer aux élections mais à des élections transparentes, si elles sont propres si nous perdons nous allons les reconnaitre mais si nous gagnons nous n’accepterons pas que notre victoire soit confisquée », renchérit le leader de l’UFDG.
Le congrès a pris fin par un symposium organisé en la mémoire de feu Bah Mamadou ancien président d’honneur de l’UFDG.

Publicité
2 Commentaires

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.