Connect with us

Guinée : Martine Condé destituée par ses pairs de la HAC

Publié

Le

Les neuf commissaires de la Haute Autorité de la Communication (HAC) ont décidé de retirer leur confiance à Martine Condé, présidente de ladite institution.

Depuis trois mois, la Haute Autorité de la Communication vit dans une crise profonde. Cette crise vient d’atteindre le plus haut niveau, puisque les commissaires ont décidé de faire remplacer Martine Condé par un autre à la tête de la HAC.

Dans une déclaration publiée vendredi 25 mars 2016, ils ont accusé Martine Condé d’avoir refusé de faire un audit interne de l’institution, violé de façon répétée les textes de la loi organique L002 et L003 du 23 juin 2010, mais aussi d’avoir falsifié le règlement intérieur de la HAC.

Ensuite, Martine Condé est accusée d’avoir pris des décisions en dehors de la plénière : « Depuis trois mois, aucune des décisions prises par Mme Martine Condé au nom de la HAC n’a été soumise à la plénière, malgré l’insistance du collège des neuf commissaires pour la tenue des sessions de plénière, qui est la seule instance de décisions de la HAC. Toutes ces décisions ont été prises unilatéralement par Mme Martine Condé, en violation flagrante des dispositions de la loi organique L003 du 23 juin 2010 et du règlement intérieur. »

« Il ressort de ce qui précède que Martine Condé est seule responsable de la paralysie de la HAC depuis le 6 janvier 2016 », ont-ils indiqué, avant de décliner les conséquences d’un tel comportement : «En conséquence, et en application de l’article 20 du règlement intérieur, les commissaires, face à ce refus de faire tenir les plénières pour le fonctionnement normal de la HAC, ont décidé de retirer leur confiance à Mme Martine Condé en tant que présidente de la HAC, à compter du 28 mars 2016 et de ne plus la reconnaitre comme président de l’institution. Toutefois, elle reste commissaire à la HAC au titre du président de la République. »

Ils ont enfin décidé de désigner Abdourahimi Bah, doyen d’âge (68 ans) des commissaires, président intérimaire de l’institution. Une élection devrait être organisée 30 jours après ce retrait de confiance à la présidente Martine Condé.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.