Connect with us

La presse menacée en Guinée : Alpha Condé bâillonne Mouctar BAH de RFI

Publié

Le

Le comité de soutien au correspondant historique de RFI en Guinée a haussé le ton lundi 23 février 2015 au cours d’une conférence de presse à la maison de la presse. Objectif, lancement des pétitions à l’égard des autorités de l’État afin de rétablir Mouctar Bah dans ses droits de journalistes.
La presse est un élément incontournable dans la construction d’une démocratie solide. En Guinée cette presse est le plus souvent confrontée à d’énormes difficultés liées au poids que mettent les autorités sur les Hommes de médias. Surtout si nous savons que les journalistes se retirent peu à peu des auspices de l’Etat qui, au paravent leur imposait sa propre ligne éditoriale.
Correspondant de RFI depuis 18 ans, Mouctar Bah est de nos jours confronté à un problème lié au renouvellement de son accréditation. Pour bon nombre de personnes, la raison en est que ce correspondant traiteses informations dans la plus grande impartialité, sans prise de position. Ce qui n’arrangerait pas  l’actuel régime conduit par le président Alpha Condé.  Les Hommes de médias restent-ils indifférent ?

Au cours de cette conférence, le comité de soutien composé d’une vingtaine de journalistes a affirmé qu’il a lancé deux pétitions qu’il adressera au président de la république selon son porte-parole «  nous avons misen  place deux pétitions. La première en ligne qu’il faut signer en tapant dans Google soutien à Mouctar Bah pétition et la seconde en papier qu’il faut signer. Après avoir obtenu 2 milles pétitions, nous allons le faire savoir au président de la république. Si jamais noussommes pas entendu, nous organiserons des réunions pour annoncer lesprochaines actions à mener ».

Mais comment en est-on arrivé là ? le porte-parole a précisé que le comité a rencontré le ministre des droits de  l’Homme Kalifa Gassama Diaby sans réponse satisfaisante, la présidente du CNC Martine Condé qui, selon Robert Koulemou a tout réfuté en ces propos  «  cette affaire est au-dessus de mes responsabilités parce que le problème c’est entre Mouctar Bah et le président de la république ».

Argument  à ne pas consommer selon Moussa Ibn Conté membre du comité « un président de la république ne doit refuser de renouveler l’accréditation d’un journaliste sous prétexte qu’il a des désidératas personnel avec ce dernier. Car il n’y a aucune base juridique fondée pour qu’on refuse à Mouctar Bah de continuer son travail de correspondant historique de RFI en Guinée ». Après avoir lancé un appel pressant à tous les journalistes de s’unir et demander au pouvoir public de rétablir le correspondant de RFI dans ses droits, le comité a affirmé à travers son porte-parole qu’il passera à la vitesse supérieure si toute fois les deux pétitions ne donnent pas un résultat attendu.

Source: Guineeinfos.org

Publicité
Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.