Connect with us

Présidentielle 2015 :Quel bilan faut-il dresser pour le président Alpha Condé?

Publié

Le

A la faveur de sa tournée récente à l’intérieur du pays, le président Alpha Condé n’a pas manqué de rappeler aux populations de Mamou que le slogan qui dit je cite : « Akafô, akakê » c’est-à-dire «  il l’a dit,  il l’a fait » est archi faut. Il dira que ces slogans trompent souvent les gens. De par ses aveux, le président Condé déclare indirectement que son bilan n’est reluisant.

Ainsi, la mal gouvernance qui caractérise le pouvoir en place n’aura été qu’un mal pour la Guinée, alors que toutes les opportunités avaient été mises à la portée du président Condé pour sortir le pays de l’ornière. En effet, la période transitoire avait déjà balisé la voie, regroupé les Guinéens, rompu avec certaines pratiques consistant à privilégier des groupes d’individus ou des personnes supposées avoir joui du régime passé.

Les anciens dignitaires du régime défunt étaient apeurés, ne sachant plus comment sauver leurs têtes ; les hommes politiques, quant à eux, attendaient de savoir à qui le tour, pour diriger le pays. C’est dans cette hantise qu’Alpha Condé sera élu, de façon plutôt inattendue. Toutefois, Alpha disposait de toutes les opportunités pour s’éviter le faux pas : la constitution d’un mauvais gouvernement. Malheureusement, le président Condé, limité dans ses choix que justifie sa méconnaissance de la Guinée, ne pouvait que commettre l’irréparable. Un gouvernement d’opportunistes et de démagogues venus de différents bords ethniques et politiques opportunistes  sera constitué, moins pour sauver le pays que pour l’enfoncer davantage  dans ses divergences. Certains des membres de ces  fameux gouvernements  étaient des alliés récompensés pour leur soutien, d’autres, des anciens dignitaires en quête de refuge venus offrir leurs offices à celui qui avouait ne pas connaître son pays.

C’est là,  le mal originel qui aura fini par aboutir à la mise en place d’un système d’exclusion initié par le nouvel entourage du pouvoir, non seulement pour égarer Alpha Condé et l’éloigner de ce qui devait être son idéal : ‘’ fabriquer’’ une nouvelle Guinée avec tous les enfants du pays, sans exclusive.

Ces hommes à tout faire continuent de lui faire croire que tous les avantages sont de son côté et que les Guinéens ont toujours besoin de lui. La vérité, Alpha la connaît, voilà pourquoi, il  tient à l’organisation des élections présidentielles avant les communales par peur de voir le scénario  des législatives se reproduire.

«  Si Alpha perdait les 5 communes de la capitale aux élections communales, il lui sera très difficile de justifier sa victoire dès le premier tour de la présidentielle de 2015. Il est entrain de voir comment gagner dès le premier tour, car pour un deuxième tour, il n’aura pas d’allié, ses anciens alliés étant dilué dans le RPG qui a enfanté de l’Arc-en-ciel ». Nous souligne un observateur de la chose politique en Guinée

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.