Connect with us

Sidya Touré acculé par la journaliste, au point de faire quelques petits arrangements avec la vérité.

Publié

Le

GUINEE360.COM – Suite à la rencontre des leaders de l’opposition guinéenne (Lansana Kouyaté, Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré) à Paris, ce dernier a fait une interview avec France 24. A bien regarder cet entretien, on voit un Sidya Touré acculé par la journaliste Pauline Simone, au point de faire quelques petits arrangements avec la vérité. Retour sur l’interview.

Question de la journalisteBonsoir, vous êtes un ancien candidat à la présidentielle de la Guinée, et dans cette déclaration de l’Opposition, vous ne reconnaissez plus la commission électorale, ni la légitimé  du président Alpha Condé ; l’opposition, vous le dites, ne participera plus aux travaux de l’Assemblée  et enfin vous appelez à manifester dans les rues en Guinée, est-ce que ce n’est pas un appel à la violence, finalement ?

La réponse de Sidya Touré : Surtout pas, nous essayons de faire en sorte que la démocratie soit respectée dans notre pays. Depuis l’installation de ce régime, il y a 5 ans, imaginez-vous nous n’avons pas pu tenir les élections communales qui étaient prévues depuis 2011, il a fallu deux années de manifestations, 60 morts pour qu’on arrive à des élections législatives en 2013 et tous les engagements pris, notamment la mise en place du conseil constitutionnel, de la cour des comptes, ainsi de suite. Tout ceci a été absolument bloqué par la présidence de la république.

Et arrivent les questions qui coincent Ça veut dire que vous rêvez d’un scénario à la burkinabé, c’est la seule arme qui vous reste?

Sydia Touré : Pas du tout, nous souhaitons simplement que nous ayons la possibilité d’avoir une alternance cette année en Guinée, c’est la volonté du peuple de Guinée ; pour cela il faut que le processus soit respecté.  Malheureusement tout ce qui se met en place aujourd’hui tend à faire croire que nous voulons proroger le régime que nous avons et qui entraine notre pays dans le déclin.

La journaliste imperturbable montre sans le dire l’illogique de la position de Sidya Touré et lui lance cette questionMais le président a bien maintenu dans le calendrier en  tous les cas la présidentielle qui aura lieu  au mois d’octobre ; est ce que ce n’est pas ça l’essentiel finalement ?

La réponse de Sidya Touré: Non malheureusement, ce sont les élections à la base qui sont l’essentiel. (Ah bon ?) Quand les termes sont échus pour les mandats des maires et des conseils communaux, ces élections devaient se tenir en 2011. Ils ont une implication directe dans le processus électoral pour les élections présidentielles (Eh Sidya !), mais surtout ils ont été remplacés par les délégations spéciales du RPG, c’est-à-dire le parti au pouvoir, qui va pouvoir manipuler les résultats des élections présidentielles.

La question qui suit, coince tellement le leader de l’UFR qu’il a préféré faire un bond vers Ebola. Et là, il donne les statistiques dont seul lui a la source.

Question : Mais la présidentielle elle, en tous les cas, est bien fixée pour la fin de cette année. Est-ce que vous serez prêts à présenter  un candidat commun avec les autres membres de l’opposition ?

Réponse de Sydia Touré : Nous ne sommes pas encore arrivés…, l’essentiel est que ces élections soient les plus transparentes possible, c’est ce à quoi nous travaillons. Et nous souhaitons pour cela que la mobilisation soit totale pour que Alpha Condé comprenne que nous n’allons pas continuer à voir notre pays aller dans ce sens. Même sur le front d’Ebola, je vous donne les derniers chiffres aujourd’hui. Nous sommes le pays en rade aujourd’hui. Obama l’a  dit, il y a un mois. Nous avons encore 49 morts en Guinée, la semaine passée, alors que le Libéria et la Sierra Léone s’en sortent.

(Non non non, ce n’est pas ça la question, semble dire la journaliste) Et si on revient à ses élections, vous appelez à l’alternance, mais on sait qu’en Guinée quand il n’y a pas un candidat unique, c’est difficilement réalisable, vous n’êtes pas prêt à vous  désister pour un autre  candidat ?

(Et Sidya Touré comme faisant un aveu d’impuissance lance): Nous y travaillons, moi j’espère que nous y arriverons. De toute façon, la raison l’emportera. Si les élections sont transparentes, Alpha Condé ne pourra pas renouveler son mandat à la fin de cette année.

En un mot ou en mille, la communication de Sidya Touré bat vraiment de l’aile.

Aziz Sylla 

Publicité
Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.