Connect with us

Guinée : L’OGDH commémore l’an 1 du décès de Dr Thierno Maadjou Sow

Publié

Le

Guinée: Les membres de l’organisation guinéenne de défense des droits de l’homme et du citoyen (OGDH) ont animé une conférence de presse ce jeudi 24 novembre 2016 pour commémorer la mort du premier président de cette institution, le Dr Thierno Maadjou Sow. Collègues, parents et amis lui ont rendu hommage à travers un recueillement, des témoignages et des souvenirs.

Décédé le jeudi 12  novembre 2015 à Conakry, Thierno Maadjou Sow était le président et le fondateur de l’OGDH. Un an après sa disparition, les membres de l’OGDH lui ont rendu hommage ce jeudi. El hadj Mamadou Malal Diallo, vice-président et président par intérim de cette organisation est revenu sur le parcours du défunt : «Les actions de Thierno Maadjou Sow pour la démocratie et la protection des droits de l’homme sont des modèles qui doivent inspirer la jeunesse guinéenne. Il était tour à tour secrétaire général des enseignants de Labé, président des étudiants et stagiaires guinéens civiles et militaires en ex-URSS, président des étudiants africains en ex-URSS, président des organisations arabo-africaines de défense des droits de l’Homme, initiateur, co-fondateur et premier président de l’OGDH. Ce n’est là qu’un tout petit peu de ses activités. On ne peut pas étaler ici tout son CV riche et varié compte tenu de la circonstance… »

Bah Oury, membre fondateur de l’OGDH, reconnait le combat qu’a mené ce défenseur des droits de l’homme : « Dr Sow a été un imminent combattant pour la défense et la protection des droits de l’Homme. Je me rappelle encore de comment est-ce qu’il nous a tous réunis sous sa véranda à la Minière pour mettre en place cette organisation parce qu’il aspirait à un Etat de démocratie et de Droit. Je rappelle qu’un jeune étudiant de nom d’Ahmed Sékou Traoré  a été abattu  à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry par les forces de l’ordre. Et le 25 novembre 1990, nous avions appelé à une manifestation pour dénoncer l’utilisation des armes à feu contre les étudiants et tout manifestant pacifique. C’est l’une des premières actions publiques de l’OGDH sous la conduite de Dr sow. Et on continuera le combat…’’

Sow Fatoumata Binta Baldé, épouse du défunt président de l’OGDH, à travers quelques mots, a rendu hommage à son époux : « J’aurais aimé t’écrire tous les mots du monde pour te rendre hommage et te rendre l’ascenseur pour tout l’amour que tu m’as accordé, mais hélas. Avec tout ce que nous avons partagé, nous resterons toujours ensemble, toi dans ta dernière demeure et moi dans la première pour l’instant… »

La cérémonie de commémoration de l’an 1 du décès du premier président de l’OGDH a pris fin par la projection d’un film illustrant certaines de ses activités et  des témoignages en sa mémoire.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.