Connect with us

Accord politique: Alpha Oumar Taran Diallo de l’ADR favorable à la désignation des chefs des quartiers et districts

Publié

Le

Guinée: L’accord politique du 12 octobre 2016 continue de susciter les débats en Guinée. Alpha Oumar Taran Diallo président de l’alliance nationale pour le renouveau(ADR) a donné cette semaine la position de sa formation politique.

Selon Alpha Oumar Taran, “si ces accords sont appliqués, on va se retrouver à une situation qui est meilleure à celle qui précédait les accords”

“Nous pensons que chaque parti ou chaque individu a sa lecture de ces accords là. De notre côté, nous pensons que ces accords nous permettent de dépasser un point de crise. Si ces accords sont appliqués, on va se retrouver à une situation qui est meilleure à celle qui précédait les accords. Quand nous prenons les élections des conseils de quartiers et districts qui font trop de bruit, il y a au moins 25 ans depuis qu’il n’y a pas eu d’élections à ce niveau. Ce qui est surprenant, c’est que personne ne s’en était ému jusqu’à maintenant-là. C’est lorsqu’on a trouvé des accords, un terrain d’entente pour que même s’il n’y a pas une démocratie totale, qu’il y ait assez de démocratie, que les gens ont commencé à crier. Quand vous prenez, le conseil communal, le bureau de l’assemblée national sont tous des structures élues mais au suffrage indirect. Si nous décidons aussi en fonction des résultats des élections communales au niveau de chaque quartier ou district de désigner le conseil de district ou de quartier, je pense que c’est une désignation au suffrage indirect. C’est mieux que le ministère de l’administration du territoire soit seul à nommer les conseils de quartiers et districts”, affirme le patron de l’ADR.

Pour Taran et l’ADR ces conseils de quartier devaient juste être considérés comme des délégations

“Et mieux, nous pensons au niveau de l’ADR que pour mieux régler ce problème, ces conseils de quartier devaient juste être considérés comme des délégations. Que ça soit des délégués de la commune qui dirigent les quartiers et districts parce qu’en mettant en place un conseil de quartier ou de district vous devez leur trouver des sous, recettes pour leur fonctionnement et la réalisation de leur plan d’action qu’ils élaboreraient. Or, ils n’ont pas de sources de revenu. Les taxes et les impôts sont gérées par les communes. Donc, c’est mieux que la commune gère les plans de développement mais que les communes soient représentées auprès de la population par des délégués qui pourraient délivrés des documents administratifs pour ne pas que tout le monde soit obligé d’aller à la commune. Ils remonteront vers la commune, les problèmes que rencontrent les populations des districts et quartiers”, explique le leader de l’ADR.

Poursuivant, il a dit que cela faciliterait les choses “mais, compte tenu de la situation économique du pays et les problèmes que pourraient soulever le fichier électoral au niveau des circonscriptions territoriales telles que les districts et les quartiers, je pense que ce n’est pas mauvais d’aller dans ce sens actuellement jusqu’à ce qu’on ait d’autres dispositions”.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.