Connect with us

Couverture des attentats: France 24 et RFI déposent un recours contre le CSA

Publié

Le

France 24 et RFI ont annoncé le dépôt ce mardi d’un recours gracieux devant le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) à l’encontre des décisions sanctionnant leur couverture des attentats du 7 au 9 janvier derniers, selon un communiqué de France Médias Monde qui chapeaute les deux médias.

France Médias Monde «fait valoir» auprès du gendarme de l’audiovisuel «le professionnalisme et le sens des responsabilités» dont RFI et France 24 ont fait preuve, selon ce communiqué.

Le 11 février dernier, le CSA a adressé à 16 médias audiovisuels 21 mises en demeure relatives à la couverture des attentats de l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes et de l’imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne).

Des critiques contestées par toutes les rédactions

France Télévisions et Europe 1 ont déjà annoncé la semaine dernière la même procédure contre leurs «mises en demeure». Une mise en demeure est le dernier avertissement avant sanction.

L’autorité a mis en demeure France 24 et RFI, ainsi que BFM TV, Euronews, France 2, i>Télé, LCI, TF1, Europe 1, France info, France inter, RMC et RTL pour avoir annoncé en direct que des affrontements avaient éclaté entre les forces de l’ordre et les terroristes à Dammartin-en-Goële.

Le Conseil a aussi reproché à France 24 d’avoir «porté atteinte» au respect de la dignité humaine, en diffusant la séquence de l’assassinat du policier Ahmed Merabet après l’attaque menée contre Charlie Hebdo «même si l’instant précis de la mort n’a pas été montré».

Les 16 médias tancés par le CSA pour leur couverture des attaques de Paris ont contesté ses critiques, estimant dans une lettre ouverte que l’information était «menacée».

Avec AFP

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.