AfriqueEspace: Qui sont ces Etats africains qui disposent de leurs satellites d’observation?

Espace: Qui sont ces Etats africains qui disposent de leurs satellites d’observation?
La fusée Vega, qui a mis en orbite le Mohammed VI-A. Ici à Kourou, en Guyane. © ESA-CNES-ARIANESPACE/Optique Vidéo du CSG
Espace: Qui sont ces Etats africains qui disposent de leurs satellites d’observation?

Après l’Afrique du sud, l’Egypte, le Nigéria et l’Algérie, le Maroc vient de rejoindre le club fermé des pays africains qui ont leurs propres satellites d’observation. Avec un coût estimé à un demi-milliard d’euros pour celui-ci, le royaume chérifien prévoit le lancement d’un deuxième au cours de l’année 2018, selon nos confrères de jeuneafrique.

Prénommé Mohamed IV-A, il est le premier satellite d’observation marocain lancé le 08 novembre dernier. Propulsé à une altitude comprise entre 600 et 700 km depuis la base de Kourou, en Guyane française, à bord d’une fusée italienne, l’engin d’1 tonne est le fruit d’une opération conduite par le français Arianespace.

Cet engin permettra au Maroc de gérer des projets agricoles, gérer les ressources naturelles, prévenir les catastrophes climatiques, ou pour des applications militaires réduites à la surveillance de ses frontières.

En juillet dernier, le Ghana avait mis en orbite son premier satellite d’observation. Lancé depuis la station spatiale internationale (SSI) grâce à l’agence d’exploration aérospatiale japonaise (JAXA), conçu au Ghana par des étudiants de l’All National University (ANUC) de Koforidua, ce cubsat baptisé GhanaSat1, est un nanosatellite que l’on peut tenir dans ses mains.

Construit par du matériel fournit par la NASA, il permettra la surveillance des côtes ghanéennes, à des fins cartographiques et le renforcement des capacités du secteurs des technologies de l’information et de la communication.

Grâce au progrès de l’ANUC, le gouvernement ghanéen planche sur la mise en place d’un véritable programme spatial avec le lancement d’un autre satellite fabriqué par l’ANUC. Un projet estimé à hauteur de 5 millions de dollars, ce satellite assurera « la surveillance des frontières, les mines illégales, permettra la prévention de la déforestation, la pollution de l’eau et des feux de forêt« , a affirmé sur Jeune Afrique, le Directeur du laboratoire consacré aux applications technologiques dans le domaine spatial de l »université et chercheurs de la NASA , Richard Damoah.

Mis à part ces deux Etats, le Nigéria et l’Afrique du Sud sont considérés comme les deux Etats pionniers du continent dans le domaine. L’activité satellitaire africaine principalement orientée vers les télécommunications et la télévision, représente aujourd’hui 10% du trafic mondial.

D’ici la fin de l’année, l’Angola enverra son satellite de télécommunication, suivi de l’Algérie, la RD Congo, qui entreront dans le cercle fermé des Etats possédant des satellites d’observation. Un intérêt nouveau qu’affiche le continent pour ce domaine.

Une synthèse de Kadiata THIAM

Toutes les vidéos (émissions, séries TV, reportages, actualités, ...) de Guinee360.com sur http://guinee60.com.

Toutes les infos 100% People, Buzz et insolites sur http://guinee360.com.Guinee360 est aussi N°1 de l\'actualité sur mobile en Guinée.

SeneNews est en téléchargement gratuit sur Apple Store, sur Window Store et sur Google Play. L’accessibilité, c’est le pouvoir d’avoir l’information qui vous intéresse sur votre mobile smartphone et tablette. Ainsi, notre site Guinee360 s’adapte désormais à tous les formats d’écran, de l’ordinateur de bureau au téléphone mobile, à condition d’accéder à Internet en Guinée et partout dans le Monde.

Mis en ligne par 

Vos réactions (1)

  1. Pour la Guinée ça sera quand ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous pour réagir à cet article
Connexion avec Guinee360.com