Connect with us

VIH à Labé : 1 676 malades sous traitement ARV

Publié

Le

La région administrative de Labé est nettement touchée par le VIH. Les chiffres donnés par l’Inspection Régionale de la Santé donnent de la sieur au dos. En effet, 1.676 personnes sont sous traitement ARV, rien que pour le premier semestre 2017. Enfants, hommes et femmes sont tous victimes, les dernières étant les plus concernées par la maladie.

 

Selon l’autorité régionale de la Santé, La couche féminine est la plus consternée par le VIH «pendant le premier semestre 2017, parmi toutes les femmes qui sont venues pour la consultation prénatale (CPN), nous avons enregistrés 64 femmes séropositives, contre quatre conjoints séropositifs. Au niveau du centre de prise en charge qui concerne Labé, Boké et Mali, nous avons enregistrés 1.676 personnes qui sont sous traitement ARV. Et parmi les 1.676 personnes, 58 sont des enfants et 1.049 sont des femmes, avec seulement 569 hommes» révèle Dr Mamadou Houdy Bah.

La féminisation de la maladie est due à certains facteurs socioculturels, précise le Directeur Régional de la Santé de Labé : « si une femme est séropositive, elle n’ose pas informer son mari, afin que ce dernier aussi soit dépisté et que les deux prennent ensemble les médicaments. Certainement c’est dû à certains facteurs sociaux. Quand une femme est dans un foyer polygame, elle ne le dit pas au autres à la maison, au risque d’être renvoyée ou discriminée» constate le spécialiste de santé.

Des ruptures de médicaments sont enregistrées dans le traitement.

« Nous enregistrons des ruptures, mais de courte durée. Les personnes vivant avec le VIH sont en association, et cette association est très vigilante et cogère avec nous la gestion des ARV» conclut le DRS.

Selon une source médicale, « les stocks des ARV ‘’Anti-Rétro-Viraux’’ s’épuisent aujourd’hui à Labé, plus rapidement que les médicaments destinés au traitement du paludisme et autres maladies du genre ».

« La réticence des citoyens dans le dépistage, est un facteur qui cautionne la prolifération du VIH dans la région de Labé, » s’accordent des observateurs avertis.

Abdoulaye Sadio Diallo de Labé, pour Guinée360

Publicité
1 Commentaire

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.