Connect with us

Ismaël Bangoura : une carrière à l’agonie

Publié

Le

 

Il y a deux mois, l’ancien international guinéen était sur le point de quitter le FC Nantes pour rejoindre l’US Créteil en deuxième division française. Les choses ont finalement tourné au vinaigre et le joueur reste placardisé. Voici comment le deal a échoué.

La carrière d’Ismaël Bangoura est dans une véritable zone de turbulence depuis deux ans. Symbole de la fin de carrière difficile d’un joueur qui n’a pas été aidé par des choix de carrière effectués à un période charnière de son parcours footballistique. De son transfert controversé en provenance d’Al Nasr à son éjection définitive du groupe nantais, c’est la terre qui continue à s’effondrer sous les pieds de l’ancien manceau.

Plus que l’ombre de lui-même

En 2007, Ismael Bangoura se révélait à la France du football. A l’époque, joueur du Mans, le Guinéen s’était distingué dans un championnat qu’il avait découvert un an plus tôt. En décembre, il termine meilleur buteur d’automne avec huit buts et devant un certain Pedro Miguel Pauleta. Cette année là, il plante 12 buts en 35 matchs et attire tous les regards lors du mercato estival. Ça devient l’un des tubes de l’été en France. Il décide de s’en aller en Ukraine où il signe avec le Dynamo de Kiev. Son aventure ukrainienne sera ponctuée par un titre de champion d’Ukraine, le seul de sa carrière, et une découverte de la ligue des champions européenne. Il affronte en phase de groupes Arsenal et Manchester United. Face aux mancuniens, même Edwin Van Der Sar s’incline face au talent de ce jeune guinéen aux envies grandes et au fort potentiel, qui le bat d’une belle frappe des 25 mètres. Ensuite, viendra la coupe UEFA. En 11 matchs de coupe d’Europe, Bangoura plante 5 buts. Il écrit à ce moment les plus pages de sa carrière car la suite sera une descente aux enfers.

Deux saisons catastrophiques à Rennes (8 buts en 39 matchs) avant de s’exiler dans le golfe à Al Nasr. Au Qatar, rien ne va non plus et il décide de revenir à Nantes en 2012. La France retrouve un Ismael Bangoura bien différent de celui connu quelques années avant. Les soucis débutent et le joueur est sanctionné par la FIFA dans « l’affaire Bangoura ». Il passe quatre mois sans jouer et revient pour livrer des prestations sans saveur.

Aujourd ‘hui, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Mis au placard dans un premier temps par Michel Der Zakarian, le coach de Nantes décide de lui offrir sa chance la saison dernière. Dans une période dure, l’attaquant guinéen est prêt à tout pour saisir cette opportunité et faire taire les sceptiques. Il affirme ne pas être démoralisé par sa situation et affiche un état d’esprit positif. Il arrête sa carrière internationale et refuse d’aller à la CAN 2015 alors que Michel Dussuyer compte sur lui pour apporter son expérience au Syli. Autant de sacrifices qui ne paieront malheureusement pas. Sur les 15 matchs qu’il joue en ligue 1, il affiche un niveau très bas et surtout montre une inefficacité criarde. Sur les 692 minutes jouées, il marque un maigre but. Perdant ainsi la confiance de son coach qui cette année est formel et catégorique : pas de Bangoura dans son équipe.

Transfert avorté à Créteil

Ismael est sûre d’une chose, il n’aura pas de seconde chance avec Der Zakarian. Un départ s’impose et c’est vers la ligue 2 qu’une proposition vient. Dans les derniers jours du mercato estival, Créteil souhaite s’attacher ses services pour renforcer sa ligne d’attaque avec l’arrivée d’un joueur expérimenté. Malheureusement, les choses ne se passent pas comme prévu. Son agent, Christophe Hutteau, est revient sur les raisons de l’échec du transfert chez Sofoot.com. « Le dernier jour du mercato, à 22 heures, Luis de Sousa, le directeur technique de Créteil, m’a confirmé ce qu’il me disait depuis la veille, à savoir qu’il voulait impérativement Ismaël et que son président venait de lui donner son accord. Nous avons donc dit non à d’autres opportunités. Compte tenu de l’heure tardive, le dirigeant de Créteil s’est d’ailleurs mis en relation avec Franck Kita pour lui dire que les documents seraient signés le lendemain matin et que ce n’était pas un souci pour lui et son club si la signature d’Ismaël était considérée comme l’utilisation de leur joker. Malheureusement, nous n’avons plus eu de nouvelles de Créteil malgré un nombre de messages important que nous avons laissés sur son portable. Ce n’est qu’une dizaine de jours plus tard, en raison de la blessure de l’un de leurs attaquants, que Luis de Sousa m’a envoyé un SMS pour me dire qu’ils avaient décidé de changer d’avis … Ce n’est pas sérieux et encore moins respectueux » rappelle-t-il.

Dans l’attente d’une nouvelle aventure

Perdu, Ismaël Bangoura passe ses journées à regarder ses coéquipiers jouer chaque weekend. Il attend un prochain challenge pour tenter de donner un second souffle à une carrière à l’agonie. Son agent révèle avoir des offres qui sont actuellement à l’étude. « Il existe plusieurs possibilités et j’attends des réponses, notamment du Red Star avec qui je discute via son président, Patrice Haddad. Ismaël peut signer n’importe où en France en tant que joker, souligne Christophe Hutteau. J’espère être en mesure de conclure très vite, car il a une envie farouche de jouer et de prendre du plaisir. Ismaël n’est pas devenu mauvais du jour au lendemain, mais il traîne toujours cette histoire de suspension. »

A 30 ans, Ismaël Bangoura patiente et espère rebondir très vite à un niveau certainement moins exigeant où la pression est beaucoup moindre. Le mercato hivernal fixera sur la suite de la carrière de l’homme aux  51 sélections avec le syli national de Guinée.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.