Connect with us

Guinée: Accusé d’être divisionniste, le ‘‘patriarche’’ de la Basse Guinée répond à ses détracteurs

Publié

Le

« Population de la Guinée maritime, Monsieur le premier ministre, Messieurs les membres du gouvernement, Messieurs les cadres et autres érudits, femmes et hommes, je vous adresse mes plus religieuses salutations. Aujourd’hui, s’ouvre une autre page de notre histoire, comme cela a été le cas les 12, 13 et 14 mai 2016 à Kindia, capitale de la Basse Guinée. Aujourd’hui, c’est un autre honneur. Le jour où je partais à Kindia, la Basse Guinée se subdivisait en deux familles ».

C’est par ces mots que le kountigui de la Guinée Maritime a entamé son discours samedi à l’occasion de l’ameublement de sa cour qui compte 23 conseillers. « Mais aujourd’hui, a poursuivi Elhadj Sèkhouna Soumah, la rencontre de Dubréka avec la déclaration des notables de Boké, Kindia, Forécariah, Coyah, Boffa, Fria, Dubréka, Télimélé et les 5 communes de Conakry, nous a satisfaits. Nous avons compris que les côtiers veulent que leur région aille de l’avant. Que Dieu vous aide ».

La réponse du berger à la bergère

Accusé de rouler pour le pouvoir actuel du président Alpha Condé, le ‘‘patriarche’’ a tenté autant qu’il peut à se dédouaner. « Je vais vous dire une chose : pour moi, toute la Basse Guinée est égale, toute la Guinée l’est également. Ce sont seulement des gens qui parlent pour vider leur ventre de ce qu’ils veulent dire. Moi, depuis ma naissance, je n’œuvre que pour l’édification de cette Guinée. J’ai grandi sous les pieds du général Facinet Touré. Je ne vais pas déstabiliser cette terre, parce qu’un natif d’un endroit ne le détruit pas. C’est celui qui n’est pas natif d’un endroit qui peut le déstabiliser. Je vais vous dire encore, tous se valent pour moi. Je vais vous dire également que je ne suis pas dans la politique. Je ne suis pas un politicien. Qu’ils arrêtent de vous mentir que je suis politicien. Ce sont eux qui mentent », s’est défendu Elhadj Sèkhouna Soumah tout en mettant au défi quiconque lui prouverait un acte politique par lui posé.

« Depuis que j’ai été investi patriarche, dans quelle partie de la politique j’ai intégré ? Que quelqu’un me prouve un acte politique que j’ai posé au nom d’un quelconque parti. Moi, je connais mon devoir. Si l’homme ignore son devoir, il se mettra à raconter du n’importe quoi. Moi, la responsabilité qu’on me donne, c’est la Basse Guinée qui me la confère ».

Par Madiba

Publicité
1 Commentaire

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.