Connect with us

Sélectionneur du Syli et date FIFA, à quoi joue la fédération Guinéenne de Football ?

Publié

Le

GUINEE360.COM – Cela fait plus de 50 jours (après l’élimination du Syli National de Guinée en quart de final de la CAN 2015 face au Ghana) depuis l’annonce du départ de Michel DUSSUYER que l’équipe Guinéenne est toujours sans sélectionneur à la veille des dates FIFA de mars 2015.

Alors que toutes les nations (grandes ou petites) seront sur le pont pour les matchs amicaux un peu partout dans le monde et sur presque tous les continents : De Estoril (Portugal) pour Portugal-Cap-Vert à Belek (Turquie) pour Biélorussie-Gabon ou Nelspruit (Afrique du Sud) pour Afrique du Sud-Nigéria en passant par Doha (Qatar) pour Algérie-Oman, Nankin (Chine) pour Chine-Tunisie ou le Cameroun à Bangkok face à la Thaïlande sans oublier également les équipes qui vont jouer en France comme Sénégal-Ghana au Havre ou Mali-Gabon à Beauvais et plus près de la Guinée à Banjul pour Gambie-Mauritanie ou à Abidjan pour Côte d’Ivoire-Guinée Equatorial.

La Féguifoot toujours et souvent à contrecourant 

Comme souvent et toujours, la Guinée à travers sa Fédération ou son département des Sports, va à contrecourant pendant que les autres peaufinent, réajustent et valident leur stratégie pour les prochaines échéances dans les mois ou années à venir.

Comment se fait-il que l’instance en charge du football guinéen (la fédération Guinéenne de football puisqu’il faut citer de nom et c’est d’elle qu’on parle) puisse se permettre de faire l’impasse sur 10 jours de regroupement en ce temps moderne, sans planifier de longues dates avant pour que ses équipes (Sénior, Espoir, junior et cadette) fassent des matchs amicaux aux dates FIFA bien connues à l’avance.

Ces dates FIFA qui reviennent pratiquement tous les ans à quelques jours près en mars, juin, septembre, octobre et novembre, sont une denrée rare et précieuse sur le calendrier football international et ces dates sont souvent bien plus considérées que la CAN Junior et Cadette (Sénégal et Mali peuvent en témoigner pour n’avoir pas pu obtenir l’aval de certains clubs pour la CAN Junior qui a vu le sacre du Nigéria 1-0 face au Sénégal ce 22 mars à Dakar).

Certains (de mauvaise foi) diront qu’il n’y a pas de sélectionneur et par conséquent l’équipe ne peut livrer de matchs et ou n’existe pas.

Le DTN (directeur technique national) s’il existe ou les entraineurs locaux ne sont-ils pas capable d’assumer, de gérer un intérim de deux matchs amicaux afin de faciliter l’osmose, l’émergence et l’intégration de nouveaux joueurs susceptible de renforcer le Syli National (Koita, Conté, Cissé, Konaté…) à l’image de la RDC qui a convoqué une moitié de jeunes joueurs avec zéro sélection? Se retrouver sans sélectionneur à plus de 50 jours peut-il se faire de nos jours pour une nation qui aspire à figurer dans le football émergent ? La réponse est NON.

Les sujets ou questions sans réponses sont nombreux.

Tous les sélectionneurs globe trotteurs libres sont annoncés à la tête du Syli sans qu’on ne sache ce qui est vrai ou faux (à suivre prochainement). Dans cette sainte pagaille et désordre, le Ministère des Sports n’est en reste…

Quid du stade de Nongo ?

Entamé un 18 septembre 2007 pour être dans un court délai inauguré, le stade de Nongo est toujours en travaux. Cette inauguration reportée année après année (2011, 2012, 2013 puis juin 2014), attend toujours en mars 2015 (nous y reviendrons très prochainement).

A quand les matchs du Syli National et des clubs Guinéens sur le sol Guinéen ? (le dernier match remonte à mi 2013)

La Fédération en appui du Ministère des Sports n’est-elle pas capable d’expliquer à la CAF que le championnat Guinéen se déroule à merveille devant des milliers de spectateurs et que la vie continue en Guinée?

Source : Alhassane SAMPOU, Guineefoot©

Publicité
Publicité

GUINEE360 TV

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction iconsPLUS DE VIDÉOS
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.