Connect with us

Guinée : des conducteurs de taxis-motos dans la rue à Conakry

Publié

Le

Des conducteurs de taxis-motos ont manifesté ce mardi 23 août 2016 au quartier Hamdallaye-Concasseur, à Conakry.

En 2004, lorsque les taxis-motos ont commencé en Guinée, les autorités guinéennes ont pris le devant en interdisant la circulation de ces motos à Conakry. Mais une dizaine d’années après, le phénomène a pris de l’ampleur et est devenu incontournable dans la capitale guinéenne.

Jusqu’à une date récente, les taxis-motos ne circulaient qu’en haute banlieue. Mais aujourd’hui, ils sont devenus très nombreux au centre-ville Kaloum. Ce qui a poussé les autorités à interdire leur circulation dans cette commune, avant d’étendre la décision à l’ensemble de la ville de Conakry.

Et ce mardi 23 août 2016, ces conducteurs de taxis-motos, en majorité des diplômés sans emploi, sont descendus dans la rue en barricadant la route. C’était là une manière pour eux de se faire entendre et dire qu’ils ne sont pas d’accord de la décision des autorités. Les gendarmes se sont impliqués pour demander aux manifestants de libérer la circulation en les sensibilisant.

«Nous avons pris des dispositions contre les taxi-motos. Pour le moment, nous avons commencé à ratisser à Kaloum. Aucun taxi-moto ne va circuler dans la ville. De Kaloum, nous allons venir dans la commune de Matam et après, nous serons dans la zone de Dixinn avant les autres. Il faut qu’ils quittent tous dans la ville », a dit Hamidou Boubacar Sarr, Directeur central de la police routière, avant de dire que c’est un arrêté du ministre des Transports qui a interdit la circulation des taxis-motos à Conakry.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.