Connect with us

Guinée: Le rond-point de Bambeto ressemble à un véritable champ de bataille…

Publié

Le

Troisième jour de manifestation sur l’axe Le Prince, on y constate un stigmate de violences. Des tâches d’huiles de moteur sur le bitume, des restes de pierres sur la chaussée mais l’image la plus parlante est la station Total qui a été saccagée.

Ce mercredi le rond point de Bambeto et alentours ressemblaient à un véritable champ de bataille. Des marques de fumée et de gros morceaux de morceaux de pierre étaient perceptibles sur la chaussée.

La station-service Total de Bambeto affiche bouche béante. Tout le contenu a été emporté. Seul le coffre-fort a été sauvé, dit-on, par des agents de maintien d’ordre.

Le rond point aussi, les stigmates de ces violences: des pots de fleurs qui ornaient le rond point cassés, les barres de fer qui faisaient objets de clôture et de protection arrachées, le gazon et les fleurs sont également fanées.

Il faut signaler cependant qu’aucun magasin ou boutique n’a fait l’objet d’attaque. Dès 9h50, le mercredi 22 février 2017, des manifestants ont repris le contrôle du rond point Bambeto empêchant toute circulation.

Sur la transversale Kipé-Aéroport, même scène à Kakimbo, où il a fallu l’intervention de la quatrième Brigade Anti-criminalité (BAC N°4) de Kaporo-Rails à travers des tirs de sommation pour libérer la route. Pendant ce temps, à hauteur de l’immeuble de  “Oury birédi” de Bambeto, des policiers et des gendarmes étaient vus en train de dépouiller des passants. Mêmes des vieux n’auraient pas été épargnés.

D’un côté, donc des jeunes qui dépouillent et de l’autre, des hommes qui arnaquent. Le bilan de ces manifestations font état de  7 morts et de plusieurs blessés.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.