Connect with us

Guinée : Seize jours consacrés à la lutte contre les violences faites aux femmes

Publié

Le

Guinée: La journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles est célébrée chaque 25 novembre. Le ministère de la Promotion féminine et de l’enfance prépare une série d’activités qui couvre 16 jours. Ce département vise à mobiliser et à sensibiliser les citoyens sur les violences basées sur le genre.

« Tous unis pour mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles« , c’est le thème choisi cette année pour célébrer la journée internationale de la non-violence à l’égard des femmes et des filles. En Guinée, le constat est amer, a fait savoir Marie Touré, Directrice nationale de la promotion féminine et du genre:  » Il a été constaté que même lors de l’apparition de la maladie à virus Ebola, les violences faites aux femmes ont augmenté de 1,3% par rapport aux années précédentes. Donc la recrudescence des violations faites aux femmes est devenue très apparente et inquiétante… »

Instituée par les Nations-unies, cette fête sera célébrée pendant 16 jours en Guinée. Le ministère mettra cette occasion à profit pour lutter contre les violations des droits des femmes, dit Marie Touré:  » Quand cette dimension a été lancée par les nations unies, il a été demandé que cette journée du 25 novembre soit suivie par deux semaines d’activités pour pouvoir exploiter toutes les stratégies possibles pour éradiquer ces violences faites aux femmes… »

La Directrice de la promotion féminine et du genre décline les activités qui seront menées pendant les deux semaines: « Nous avons décidé essentiellement de faire de la journée du 25 même une journée de mobilisation sociale au palais du peuple pour s’expliquer et dialoguer avec toutes les couches concernées, ensuite nous allons organiser une campagne de sensibilisation des populations sur les cas de viol et animer des émissions dans les différents médias, faire une projection d’images et de vidéos toujours dans le cadre de la sensibilisation… »

Selon les Nations unies, au moins une femme sur cinq dans le monde entier est une victime potentielle d’abus physique et sexuel, une femme sur cinq de viol ou de tentative de viol. La Guinée à elle seule pratique 64% des cas de mariages précoces. Elle est classée deuxième pays pratiquant l’excision après la Somalie.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.