Connect with us

Justice – Le Ministre Cheick Sacko préside la première session du PARJU

Publié

Le

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Programme d’Appui à la Réforme du secteur de la Justice (PARJU) financé par l’Union Européenne, le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Cheick Sako, a organisé le mercredi 21 octobre 2015, la première session du comité de pilotage dudit programme à Conakry.
Le PARJU a pour objectif d’appuyer les efforts du gouvernement guinéen en matière de consolidation de l’Etat de droit, de gouvernance, de promotion des principes démocratiques et de respect des droits humains, en particulier dans le domaine de la justice et de la lutte contre l’impunité.
Pour le représentant de la délégation de l’Union Européenne, Gerardus Gielen, la tenue de cette première session du comité de pilotage du PARJU marque une étape décisive dans la marche du projet qui va contribuer :
– à la modernisation et au renforcement de plusieurs volets du secteur de la justice ;
– à la valorisation et à la formation des acteurs judiciaires ;
– à l’amélioration des infrastructures et des équipements ;
– à la professionnalisation des mécanismes du fonctionnement judiciaire ;
– et à la modernisation du secteur pénitentiaire.
Outre ces volets, le programme vise aussi le renforcement du rôle de la société civile pour l’assistance des citoyens en demande de justice et la lutte contre l’impunité en Guinée.
Le représentant de l’Union Européenne en Guinée a aussi assuré que le PARJU a l’ambition de contribuer au côté du département de la Justice à la construction d’une maison de justice solide et la mise en place d’institutions pérennes permettant de rapprocher la justice des justiciables et de sécuriser l’environnement des affaires.
Malgré le retard accusé dans l’exécution de ce programme financé par le 10ème Fonds Européen de Développement (FED), le Gouvernement guinéen, à travers Cheick Sako, se réjouit de l’accompagnement de l’Union Européenne qui est « très important pour le pays ». Selon le Ministre Cheick Sako cet accompagnement permet de rentrer de plein pied dans l’Etat de droit pour pallier aux insuffisances que la Guinée a connu ces dernières années au niveau des infrastructures et du travail quotidien des magistrats.
Poursuivant, Cheick Sako dira que la tenue de cette première session est tout autant importante et décisive pour la mise en œuvre du programme de réforme de la justice guinéenne.
Pour finir, le ministre d’Etat et Garde des sceaux a tenu à inviter tous les acteurs concernés par ce projet de bien vouloir s’activer sur le terrain pour l’aboutissement de ce programme d’appui ô combien capital pour notre pays.
A noter que cette session s’est tenue en présence de nombreux membres du Gouvernement notamment Madame Sanaba Kaba, Messieurs Ansoumane Condé, Khalifa Gassama Diaby, Mahmoud Cissé et Bailo Teliwel Diallo.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
#Wanindara ce jeudi 20 février 2020
Identifiez les Assi, Rougui, Fatou, Binta, La belle, Bijou, Kadiatou et Fatim

Le super assassin de souris a trouvé leur médicament.
La résistance active et permanente du FNDC se poursuit à #Wanindara ce jeudi 20 février 2020.
C'est ce qu'on appelle honnêteté. Un imam qui refuse 50 millions de francs CFA du Premier ministre pour l'organisation d'un meeting. Imaginez qu'on donne 50 millions GNF ou même 20 millions GNF à nos chefs religieux, est-ils allaient le refuser? Nous n'avons pas  dit qu'ils vont le recevoir ou non, mais est-ce qu'ils allaient refuser le montant? C'est une question, pas une affirmation. Qu'est-ce que vous en pensez?
Jets de pierres entre forces de l'ordre et manifestants à Wanindara
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.