Connect with us

Guinée : La Première dame nommée ambassadrice pour la nutrition

Publié

Le

Conakry – Lutter contre la malnutrition chronique, s’est la nouvelle mission de a Première dame de la Guinée, Hadja Djènè Kaba Condé.

La semaine mondiale de l’allaitement maternel a pris fin mercredi 21 septembre 2016. Cette rencontre, organisée par l’UNICEF, en partenariat avec le gouvernement guinéen, l’Alliance Femmes et Médias (AFEM), vise à faire la promotion de l’allaitement maternel.

Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique souhaite réduire le taux de la malnutrition chronique en Guinée. Pour ce faire, des mesures seront mises en place.

« En Guinée, le programme national de développement sanitaire mise à ramener le taux de malnutrition chronique de 40% à 20%  d’ici 2025. En mettant en œuvre un paquet d’interventions nutritionnelles à haut impact pour son adhésion au mouvement Scaling Up Nutrition (SUN.) A cet titre, la Guinée s’engage à positionner la nutrition comme une stratégie d’intervention prioritaire de l’action gouvernementale ; mettre en place une structure inter ministérielle de haut niveau ; de coordination et de suivi de la nutrition ; affecter une ligne budgétaire au financement de la nutrition ; élaborer des documents de politique et de stratégie de nutrition intégrant toutes les parties prenantes», a soutenu  Fanta Kaba, chef de cabinet du ministère de la Santé.

Séraphine Wakana, Coordinatrice du Système des Nations unies indique la célébration annuelle de la semaine de l’allaitement maternel a pour but de promouvoir cet allaitement afin que les nourrissons du monde entier soient en meilleure santé.

Le 5 juillet 2016, Hadja Djènè Kaba, Première dame du pays, a été nommée par le mouvement SUN, ambassadrice pour la nutrition.

«Je suis personnellement touchée et émue par la confiance que vous accordez à ma modeste personne pour porter haut le flambeau de la nutrition dans notre pays. Je mesure en même temps l’ampleur de la charge que vous me portez. Environ le quart des enfants, plus de 500 mille, souffrent de malnutrition. La quasi-totalité des femmes en Guinée souffrent, d’une forme ou d’une autre, de malnutrition au cours de leur vie. Je comprends mieux aujourd’hui que pour réduire la malnutrition en Guinée nous devons agir sur ses causes. Ceci nécessite l’implication des secteurs clés du gouvernement, les partenaires au développement, de la société civile, du secteur privéJe m’engage à mener des actions de plaidoyer pour solliciter davantage l’engagement de  nos décideurs et fédérer les énergies de tous ces secteurs afin de combattre ce fléau », a promis la Première dame.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.