Connect with us

Rencontre entre Cellou et Dadis : Ousmane Gaoul réagit

Publié

Le

 

En vue de nouer une alliance avec le parti des Forces patriotiques pour la démocratie et le développement (FPDD), Cellou Dalein Diallo a rencontré Moussa Dadis Camara. Ce rapprochement entre ces deux, qui étaient opposés en 2009, est diversement apprécié en Guinée.

Ousmane Goual Diallo, député de l’UFDG à l’Assemblée nationale,  s’est prononcé sur cette question. C’était dans l’émission Espace expression de la radio Espace FM, ce lundi 22 juin. Pour lui, le rapprochement de ces deux personnes est un acte qu’il faut plutôt saluer : «Cellou Dalein a subi des violences les plus atroces pendant le 28 septembre à un moment où c’est le capitaine Dadis qui était au pouvoir. Quand vous voyez ces deux hommes là, au-delà de ce qu’ils ont vécu individuellement, se mettre ensemble pour discuter, pour parler de l’avenir de la Guinée, c’est un geste extraordinaire qu’il faut saluer

Selon le député uninominal de Gaoual, pour l’intérêt de la Guinée, il faut qu’il y ait le pardon et la réconciliation nationale.

«Ce que nous voulons dans ce pays, dit-il, c’est qu’au-delà de la justice, qu’il y ait de la réconciliation, qu’il y ait le pardon, que les Guinéens soient unis entre eux pour le bonheur de notre pays. Nous n’allons pas continuer à entretenir des haines artificielles, quelque soit ce qui est arrivé entre nous.»

Dadis Camara est devenu presque synonyme du massacre du 28 septembre. Pour cetrains, signer une alliance politique avec une telle personne, c’est travailler avec ‘’le diable’’. Mais Ousmane Gaoual pense qu’il que si l’Allemagne et la France, après cent ans de combat, ne s’étaient pas alliées, l’Europe ne serait pas ce qu’elle est devenue aujourd’hui. C’est le cas notamment de Nelson Mandela avec De Clerck de l’Afrique du Sud.

«Cellou Dalein et Dadis Camara viennent de montrer les gestes que les Guinéens attendaient du président de la République depuis quatre ans. Quelqu’un qui est capable de s’élever au-delà de toutes les crises qui ont pu secouer notre pays pour se mettre ensemble pour que les Guinéens se retrouvent dans l’unité. C’est ce que nous attendons. C’est ce qui nous voulons. Ce que Cellou Dalein a vécu comme difficultés ne représente rien par rapport aux intérêts de la Guinée», a-t-il souligné, avant d’ajouter que cette alliance va permettre à l’UFDG « de montrer aux Guinéens que l’UFDG ne veut pas perpétuer la haine quand elle sera au pouvoir. Qu’elle tend la main à tout le monde et qu’elle est capable de pardonner, qu’elle est capable d’oublier pour que les Guinéens se réconcilient. »

Publicité
4 Commentaires

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.