Connect with us

Grande-Bretagne: Attaque «terroriste» en plein cœur de Londres

Publié

Le

Une femme est morte dans l’attaque survenue au Parlement britannique et à ses abords, mercredi après-midi dans le centre de Londres. Plusieurs blessés sont dans un état très grave. Scotland Yard évoque une attaque« terroriste ».

Il y a deux événements séparés.
Dans le Parlement, un policier aurait été poignardé et l’assaillant aurait été atteint par des tirs de la police, selon David Lidington, le dirigeant de la Chambre des Communes. Plusieurs témoins interrogés par les médias britanniques ont en effet vu un homme franchir les grilles d’entrée de l’enceinte en courant et en brandissant un couteau. D’autres témoins ont vu deux personnes étendues par terre devant le Parlement, en plein coeur de Londres. La Première ministre britannique, Theresa May, est saine et sauve, a annoncé un porte-parole, sans dire si elle se trouvait au Parlement lors de l’attaque.

L’autre incident s’est déroulésur le pont de Westminster où des tirs ont été entendus et où un véhicule a roulé délibérément sur des passants. On compterait au moins une dizaine de blessés selon des témoins. Les victimes sont actuellement soignées sur place par les services de secours avant une possible évacuation.Selon les médias, qui citent un médecin londonien, une femme est morte et plusieurs blessés graves sont à déplorer. La chaîne britannique Sky évoque quant à elle deux personnes tuées aux abords du Parlement.

Des lycéens bretons parmi les victimes, selon un média français

 Selon un interne de l’hôpital Saint-Thomas interrogé par Press Association, les blessures de certaines personnes seraient « catastrophiques ». Un officier a été touché à la tête, il a été réanimé par l’ancien secrétaire aux Affaires étrangères et député conservateur, Tobias Ellwood.

A noter que la BBC, comme plusieurs sources journalistiques sur Twitter, cite la présence sur le pont d’écoliers français. Le journal breton Le Telegramme indique sur son site qu’il s’agirait de lycéens de la ville finistérienne de Concarneau.

Selon les premiers éléments, la police britannique évoque une attaque « terroriste ». «Des policiers, et notamment des policiers armés, restent sur place et nous traitons (ces faits) comme un incident terroriste jusqu’à preuve du contraire », a dit la police dans un communiqué. Les services du contre-terrorisme de la Couronne sont saisis.

Dans une courte allocuation aux médias à 17h45, un responsable de police londonienne a déclaré que le nombre de victimes est encore incertain. Il a cependant confirmé plusieurs blessés, dont des officiers de sécurité.

Le quartier est bouclé et des députés sont confinés dans le Parlement. Certains d’entre eux twittent en direct, comme George Freeman, qui souligne notamment l’incroyable travail des policiers.

RFI

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.