Connect with us

Guinée : « Le MSD ne participera pas aux élections tant que les conditions de …», selon son leader

Publié

Le

L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse que des responsables du mouvement pour la solidarité et le développement (MSD) ont animé le samedi 19 mars 2016 au siège leur parti sis à Cosa dans la commune de Ratoma dans la banlieue de Conakry.

Au cours de cette rencontre avec la presse, les conférenciers ont exposé sur plusieurs sujets brûlants de l’actualité sociopolitique de la Guinée.
Prenant la parole, Docteur Abdoulaye Diallo ‘’Ballal Koyin’’ président du MSD a fait savoir que pour sortir la Guinée de l’impasse, il faudrait une plateforme regroupant la société civile et la société politique pour mener une nouvelle transition.

« Cette menace terroriste est fausse, c’est une exagération, ce n’est pas une guerre classique, pourquoi ils n’ont pas informé les autres pays avant d’attaquer, je pense que c’est une farce. Ces terroristes n’ont pas alerté lorsqu’ils s’apprêtaient à frapper Bamako, Ouagadougou ou encore la Côte d’Ivoire. Si les terroristes devaient frapper Conakry par vengeance, ceux-ci devraient se réjouir des sept braves soldats guinéens qu’ils ont tués au nord Mali», affirme le patron du MSD en parlant de la menace terroriste qui planerait sur la Guinée.

Pour ce qui est de la résurgence du virus Ebola, le patron du mouvement pour la solidarité et le développement indique qu’il faudrait qu’on se demande pour cette réapparition.
Parlant des crises qui secouent l’union des forces démocratiques de Guinée(UFDG) de Cellou Dalein et le RPG du professeur Alpha Condé, Docteur Abdoulaye Diallo déclare que ces deux partis politiques sont caractérisées par un manque de débats en leur sein.

« L’opposition républicaine nous a habitués à commencer ce qu’elle ne finisse pas et à accepter ce qu’elle a commencé à refuser. Pour nous, elle n’est pas fiable. Parce que pour tout organe, il faut une tête, un cerveau et des muscles. L’opposition républicaine n’a pas de cerveau, n’a pas de tête. Qui est le chef de l’opposition ? Il n’y en a pas. Depuis notre existence, nous avons toujours rejeté la CENI. Pour nous, un ministère de l’administration du territoire suffit pour organiser les élections avec un gouvernement responsable qui a la confiance et l’autorité qu’il faut du peuple. Si non, une CENI inféodée au pouvoir et un ministre de l’administration du territoire inféodé, quelle est la différence ? La différence est que le ministre est moins cher que la CENI. Nous allons perdre près de 700 milliards pour organiser les élections communales alors que si c’est le ministre on ne va pas perdre tout ça », a-t-il affirmé en parlant de la menace de l’opposition de reprendre les manifestations et de la CENI.

Aux dires du conférencier, ‘’le MSD ne participera pas aux élections tant que les conditions de transparence ne seront pas réunies’’.

A la question de savoir la position du MSD sur les états généraux de l’opposition que réclament certaines formations politiques, Docteur Diallo a fait savoir que l’association des partis n’existe pas, si ce n’est qu’en Guinée.

«Nulle part dans le monde vous ne verrez qu’un bloc de parti agisse au nom de tous les autres. Nous, nous sommes un parti conservateur. Nous, c’est la famille qui nous intéresse. Nous reconnaissons Dieu. La liberté individuelle est le baromètre de notre réussite. Les libertés publiques, nous disons oui. On n’oblige personne à produire ou à consommer et à épargner. Et pour nous, c’est ça, la liberté individuelle. Donc, je ne vois pas en aucun moment comment nous allons nous associer à un parti politique dit ‘’libéral’’ qui ne reconnait pas Dieu et qui ne reconnait pas la société. Ou encore des partis qui se disent ‘’socialistes’’ et qui privilégient les ouvriers », renchérit le président de ce parti conservateur guinéen.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.