Connect with us

Labé – les sunnites victimes d’une intox, les autorités incapables de gérer (Chronique)

Publié

Le

Ce weekend dernier des articles ont défilé partout sur le net avec des débats parfois « hors-sujet » sur les réseaux sociaux, à propos d’un imam sunnite arrêté à Labé pour « apologie au terrorisme », et même un titre comme ceci : « Labé, arrestation d’un activiste de Boko Haram ».

 

Des titres discutables et quelques fois mensongers quand Mr Aboubakry (ce sunnite) est arrêté pour avoir dit je cite : « Que Boko Haram serait venu à Labé les rencontrer pour faire le Djihad en 2010. Il a précisé que c’est un américain qui est venu les rencontrer. Mais ce dernier serait reparti parce ont opposé le niet catégorique en disant qu’eux ne sont pas pour la guerre et que si ce dernier était sensé être combattant qu’il n’a qu’à allé chez lui pour y faire son jihad».

Le président de l’association des sunnites de Labé quant à lui pense que ce blanc a été envoyé par des Etats ou des services de renseignements des pays occidentaux pour savoir s’ils étaient jihadistes ou pas car selon lui, cet américain avait volé un enfant à Pita et avait été libéré après intervention du gouvernement américain ce qui les laisse dire qu’il n’est pas jihadiste.

J’ai eu à écouter ce matin un enregistrement audio de ce même Aboubakry affirmant : « Nous nous ne sommes pas des gens de guerre, nous ne voulons pas la guerre, parce que ces soi-disant jihadistes sont des ennemis de la religion, nous avons construits des mosquées et ils ont refusé qu’on puisse les ouvrir, donc nous sommes obligés de prier dans nos maisons… les autorités vous avez aussi été saisi mais vous aussi vous n’avez pas fait ce que vous devriez faire».

Des membres de cette même confrérie sont implantés un peu partout dans le pays et sont même majoritaire dans d’autres localités (Mamou par exemple) mais n’ont jamais mené des actes jihadistes là où ils sont.

Mais tout cela c’est la conséquence de l’incapacité des autorités locales (religieuses et administratives) de régler ce conflit entre sunnites et tidjanis qui ne fait que trop duré.

Notons tout de même que la première tentative de ce que j’appelle « la tidjanisation du Fouta » avait été un échec car les oulémas du Fouta de cette époque, avaient refusé d’accepter ce tidjanisme d’Elhadj oumar Tall qu’ils « ignoraient ». Qu’on sache que Thierno Samba Mombeya, Thierno Sadou Mo Dalein… n’ont jamais été tidjanites.

N’eut été la tolérance des Qadrias, Sadjalis, qui étaient là au début, ce tidjanisme au Fouta n’aurait été que l’affaire d’une ou de quelques familles.

Je m’arrête là !

Elhadj Boubacar BAH

Publicité
Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.