ActualitéJérusalem: Les menaces des Etats-Unis avant le vote d’une résolution à l’ONU

Jérusalem: Les menaces des Etats-Unis avant le vote d’une résolution à l’ONU
Déjà en début de semaine, Nikki Haley, représentante américaine à l'ONU, s'est opposée au projet de résolution condamnant leur reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël. REUTERS/Brendan McDermid
Jérusalem: Les menaces des Etats-Unis avant le vote d’une résolution à l’ONU

L’ONU va voter ce jeudi 21 décembre une résolution sur Jérusalem, en réponse à la décision de Donald Trump de reconnaître la ville comme capitale de l’État d’Israël. Lundi, un vote similaire du Conseil de sécurité avait reçu 14 voix pour et une seule contre : celle des Etats-Unis, qui avaient exercé leur droit de veto. Cette fois, ce sera l’Assemblée générale, selon une procédure spéciale rare et inédite depuis 2009, et il n’y a pas de veto. Une telle résolution n’est pas contraignante mais 193 pays peuvent participer. Le résultat aura un poids symbolique, et Trump n’a donc pas hésité à menacer ceux qui se positionneraient contre les Etats-Unis.

L’ambassadrice américaine auprès des Nations unies avait donné le ton mardi. Donald Trump a confirmé mercredi que les Etats-Unis allaient « prendre les noms » de ceux qui voteront en faveur de la résolution sur Jérusalem lors de la réunion spéciale d’urgence de l’Assemblée générale.

Menaçant les pays qui contesteront sa reconnaissance de la ville comme capitale de l’État d’Israël, il rappelle l’étendue de l’aide financière américaine dans le monde, qui impliquerait, selon lui, de s’aligner diplomatiquement sur ses positions.

« Ils prennent des centaines de millions de dollars, et même des milliards de dollars, et après ils votent contre nous… Mais nous allons bien regarder les votants. Laissons-les voter contre nous, ça nous fera faire des économies. Tant mieux. Ce n’est plus comme avant, quand ils votaient contre nous et qu’ensuite, on leur donnait des centaines de millions et personne ne savait ce qu’ils en faisaient. »

Beaucoup de diplomates sont sidérés. S’il y a bien un pays qui s’est écarté du consensus international dans ce dossier israélo-palestinien, ce sont les Etats-Unis. Et menacer plutôt que de tenter de convaincre ne va pas favoriser leur position de médiateur dans le conflit.

En remettant en cause un statu quo qui perdure depuis des décennies, Trump flatte une partie de sa base électorale locale, mais le vote va permettre de mesurer son influence à l’international. Quelque 193 pays seront appelés à se prononcer. Des experts estiment que quelques dizaines pourraient se ranger du côté américain, que ce soit par idéologie ou par peur de représailles.

Source: RFI

Toutes les vidéos (émissions, séries TV, reportages, actualités, ...) de Guinee360.com sur http://guinee60.com.

Toutes les infos 100% People, Buzz et insolites sur http://guinee360.com.Guinee360 est aussi N°1 de l\'actualité sur mobile en Guinée.

SeneNews est en téléchargement gratuit sur Apple Store, sur Window Store et sur Google Play. L’accessibilité, c’est le pouvoir d’avoir l’information qui vous intéresse sur votre mobile smartphone et tablette. Ainsi, notre site Guinee360 s’adapte désormais à tous les formats d’écran, de l’ordinateur de bureau au téléphone mobile, à condition d’accéder à Internet en Guinée et partout dans le Monde.

Mis en ligne par 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Connectez-vous pour réagir à cet article
Connexion avec Guinee360.com