Après un premier quart d’heure avec beaucoup de déchets dans le jeu, les Guinéens finissent par contrôler la partie et obligent les coréens à courir après le ballon. Souvent agités, les cadets guinéens manquent de lucidité dans le dernier carré. Ils se montrent néanmoins dangereux sur les longues frappes. Naby Bangoura, Morlaye Sylla, Jules Keita et Yamodou Touré s’essaient tous mais butent à chaque fois un Ahn Joonsoo dans les buts.

La seconde période démarre sur les mêmes bases. La Guinée assiège la défense coréenne et multiplie les offensives. Après une frappe de Yamodou Touré (46’), Alsény Soumah reprend du pied droit un corner. Sa frappe trouve malheureusement le montant droit de Joonsoo (47’). La Corée du Sud sort finalement de son cocon et tente de proposer à son nouveau du jeu en s’appuyant sur le très remuant jeune espoir de la masia du FC Barcelone, Lee Seungwoo. C’est lui d’ailleurs qui déclenche une patate chaude qui est renvoyée par Moussa Camara sous les pieds de Lee Seungmo. L’attaquant coréen voit son tir repoussé par le pied du keeper guinéen qui sort deux arrêts consécutifs pour maintenir le bateau guinéen à flop (63’). Sans doute la plus grosse occasion du match.  Avec une très bonne seconde période livrée, la Corée du Sud éteint la Guinée en fin de match. Sur un très mauvais contrôle de la poitrine de Mohamed Camara dans la surface, le ballon revient sur un coréen qui décale Oh Sehum qui crucifie Moussa Camara dans les arrêts de jeu (90+2). Peu avant ce but, la Guinée aurait du obtenir un pénalty après un crochet de Naby Bangoura, déséquilibré ensuite par une semelle d’un défenseur coréen. L’arbitre ne le sifflera pas, alors qu’il aurait pu changer le cours du jeu et certainement le résultat.

La Corée l’emporte (1-0) et assure sa qualification avec six points au compteur après deux matchs. Pour la Guinée, l’équation est simple, battre le Brésil pour passer. Avec un tout petit point, le syli national cadet devra également soigner sa différence de but pour éviter toute surprise issue de la rencontre entre l’Angleterre et la Corée du Sud en cas de victoire des Anglais. La tâche s’annonce plus que compliquée.