Connect with us

Guinée: des jeunes de l’UFDG organisent une collecte de sang pour le CNTS

Publié

Le

Aider au Centre national de transfusion sanguine (CNTS) à éviter le manque de sang en son sein, c’est l’objectif que vise le Comité national des jeunes de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). C’est pourquoi, mardi 19 juillet 2016, ces jeunes ont organisé une journée de don du sang au CNTS.

«Le Comité national des jeunes de l’UFDG a décidé, avec le Conseil politique, d’organiser une journée de don du sang, une journée de collecte de sang parce que nous nous sommes dit qu’il ne faut pas attendre qu’on soit ministre ou président de la République pour commencer à servir le peuple de Guinée. On peut faire des dons au peuple de Guinée. On peut prouver qu’on aime le pays, la population de ce pays. Donc on fait tout ce dont est capable de faire. Les jeunes ont été volontaires. Ils ont accepté de donner leur sang pour sauver des vies humaines en cette période hivernale. Comme vous le savez, en Guinée, pendant cette période, nous rencontrons beaucoup de malades par manque de sang», a expliqué Mohamed Bakary Keita, Secrétaire national de la jeunesse de l’UFDG.

L’organisation d’une telle journée est un acte hautement humanitaire. Mais vu que c’est un parti politique qui le fait, et surtout un parti d’opposition, il y a un risque pour le responsable du CNTS. C’est pourquoi, ce dernier a eu de soucis d’accepter ce don. Mais il s’est convenu avec les donneurs de ne pas porter leurs T-shirts ou banderoles dans l’enceinte du CNTS. Mais ce principe a été violé par la suite.

Selon Mohamed Bakry Keita, sa structure voulait offrir au CNTS 200 poches de sang, mais « ils ont réduit à 100. »

« Aujourd’hui ils ont voulu que ce soit à 30. Mais quand ils ont vu l’affluence, ils ont été obligés de prendre une centaine », a-t-il ajouté.

Pour le responsable de la jeunesse de l’UFDG, ils sont en train de faire une opération de charme. « Nous avons un plan d’action, a-t-il indiqué. Nous avons ce que nous faisons pour le pays. Nous sommes dans une opération de charme. Nous voulons montrer au peuple de Guinée que nous sommes la meilleure alternative

Le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, a récemment été accusé par le RPG Arc-en-ciel de vouloir déstabiliser les institutions de la République par un coup d’Etat. En faisant ce don de sang, les jeunes de l’UFDG ont voulu envoyer un message au parti au pouvoir. Sur une banderole, ils écrivent «vous versez le sang. Vous tuez des Guinéens. Le chef rebelle est chez vous

« Nous, nous sauvons des vies.  Nous donnons du sang. Le bon exemple c’est nous. Eux, ils tuent les Guinéens. Ils en ont déjà tué 77 qui se trouvent au cimetière de Bambéto. Ils sont en train de verser le sang des Guinéens», a-t-il dénoncé, avant de retourner l’accusation dont son président a été victime contre le parti au pouvoir : «Le chef rebelle, puisque vous allez vous rappeler, le 11 septembre 2000, un chef d’un parti politique a été condamné ici par la Justice guinéenne. Celui qui l’a condamné, c’est Mamadou Sylla, « Syma », l’actuel président de la Cour suprême. Et le chef d’Etat actuel c’est ce dernier. Donc je ne sais pas où se trouve le chef rebelle, si c’est du côté de l’UFDG ou si c’est de leur côté. »

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.