Connect with us

Guinée : La prostitution à Conakry [ Reportage ]

Publié

Le

Problème socio-économique ou phénomène public d’origine socio-culturelle, en tout cas, la prostitution est devenue le moyen de subsistance le plus sûr pour une catégorie de filles et même de femmes.

Même des femmes mariées en usent pour équilibrer leurs  petites économies ou assouvir leur instinct bestial. Conakry by night, c’est la foire aux fesses, sanglées dans des vêtements de scène qui moulent leur  corps et laissent entrevoir leur partie intime, des filles longent toutes les rues, tous les motels, tous les lieux malfamés, offrant leurs marchandises de toutes les qualités, des plus parfumées aux plus nauséabondes.

La clientèle ne manque pas. Des hommes de tous âges sillonnent ces marchés. Un proverbe malien dit que «si les coups de hanches de la nuit résonnaient comme des coups de pilons, l’on comprendrait  que la ville ne dort pas.» Certaines évoquent des raisons de famille, d’autres de mariages ratés, pour un troisièmes groupe, c’est plutôt une obsession pure. Mlle L.DIALLO originaire de Mamou  se confie à Guineeinfos.org : « j’ai été donnée de force à un pauvre vieux sans ressources, j’ai fui pour me retrouver à Conakry. Il me faut vivre alors je me prostitue. »

Une autre  du nom de Aicha. K habitante de Hamdallaye soutient : « une passe chez moi, c’est 125 mille, si je dois dormir chez le client, c’est 250mille » Les moins chères, les plus raisonnables demandent  au Motel, de 40 à 50 mille GNF , sans compter la chambre qui  coûte de 20 à 25mille. A Kankan, ce sont des universitaires, sans soutien, qui s’en livrent, pour joindre le bout de mois.

A Conakry, c’est un fléau, un phénomène public que l’on ne peut arrêter. Le bonheur est que  ces filles exigent de leur client le port de préservatif plus ou moins garanti, aussi ces prostituées font des visites périodiques, pour surveiller leur état de santé. De notre point de vue,  la pratique de la  prostitution doit être réglementée.

Que celles qui y souscrivent soient soumises à des lois régissant le métier.

A suivre !

Avec : Guineeinfos.org

Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Fodé Diallo

    05/02/2019 at 6:59

    Je suis pour la réglementation de la prostitution, afin de pouvoir faire la différence entre les filles du quartier et celles d’autre monde

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.