Connect with us

Guinée – Me Béa : «le colonel Gabriel a toujours habillé un innocent pour le livrer à la justice»

Publié

Le

Le collectif des avocats de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a animé à Conakry, samedi 20 février 2016, une conférence de presse pour parler de la situation judiciaire des 20 militants de l’UFDG déférés à la Maison centrale de Conakry.

Dans son intervention, Me Salifou Béavogui a indiqué qu’au départ, c’est le commandant de la gendarmerie régionale de Conakry, colonel Balla Samoura, qui avait été chargé d’enquêter sur le meurtre d’El hadj Mohamed Diallo, le 5 février à Conakry. Ce dernier avait déjà commencé les auditions, quand tout d’un coup, le dossier a été transféré au commandant du PM3 de Matam, le colonel Gabriel Tamba Diawara.

« […] Il y a eu mort d’homme. Cela est incontestable. Une enquête judiciaire a été ouverte sur demande du procureur de la République. Un service que nous respectons. La gendarmerie régionale de la ville de Conakry est saisie. Elle était en train de mener patiemment cette procédure. Comme un coup d’épée, il (colonel Balla Samoura, ndlr) est dessaisi de la façon la plus honteuse et le dossier est mani-militari transféré à l’homme de la situation, l’homme de situation de ce genre, osons le dire, qui est prêt à tout, qui est un véritable tailleur, qui a toujours habillé un innocent et livré à la justice, n’est autre que le colonel Gabriel Tamba Diawara », a-t-il déclaré.

Selon lui, le colonel Gabriel était content de voir ce dossier transféré à son niveau : «Quand il a reçu ce dossier, il était tout souriant, tout content, remettant en cause les qualités professionnelles et intellectuelles du premier gendarme de la ville de Conakry soutenant que rien n’avait été fait en ces lieux. Comme il a [maintenant] le dossier il va retrouver l’assassin. Ainsi dit, ainsi fait. Une enquête dirigée, orientée, conditionnée est lancée à l’assaut des militants de l’UFDG. »

Plus loin, Me Salifou Béavogui accuse le commandant de la Direction des investigations judiciaires d’avoir indexé, pendant la procédure d’enquête, ses clients comme étant les meurtriers du journaliste : « Nous n’avons pas donné le temps au colonel Gabriel de faire ce qu’il voulait faire. Les choses se sont bien passées contre son corps défendant, parce qu’il n’avait pas obtenu ce qu’il fallait obtenir dans le groupe des 17 premiers arrêtés. Au moment de notre séparation, le colonel Gabriel a entouré toutes ces 17 personnes de gendarmes. Et il a affirmé que les 17 présents n’allaient pas bouger, que c’est parmi eux que se trouve l’assassin.» C’est ainsi que ces éléments ont été arrêtés.

Puis, le samedi, une nouvelle convocation est lancée contre Cellou Dalein afin qu’il soit entendu de nouveau par les nouveaux enquêteurs : «Le samedi 13 février, nous sommes revenus avec El hadj Cellou Dalein Diallo qui avait été suffisamment entendu comme témoin. Mais je précise qu’avant de donner la parole à notre client, le colonel Gabriel ne s’était pas privé de déclarer haut et fort que les premières auditions qui étaient opérées à la brigade de recherche de Kipé où nous avions accompagné notre client de 12h à 15h, étaient insuffisantes et légères.» C’est ce jour là que les trois autres ont été arrêtés.

Selon Me Paul Yomba Diawara, le colonel Gabriel a extorqué des aveux à un de ses clients, en l’occurrence, Algassimou Keita, pour désigner Abdoulaye Sow comme étant le meurtrier d’El hadj Mohamed Diallo.

« […] le colonel Gabriel a retiré les trois personnes et a demandé à M. Algassimou Keita de dénoncer Abdoulaye Sow comme le meurtrier d’El hadj Mohamed Koula Dialo. Il l’a soustrait et lui a dit ceci : ‘’Tu es Keita. Je suis Malinké, tu es Malinké. Toi tu es libre déjà. Sens-toi libre. D’ailleurs, le général Ibrahima Baldé est sur le point de t’incorporer’’, a ajouté Me Paul Yomba.

Pour les avocats, c’est un complot qui vise à détruire l’UFDG et son président, Cellou Dalein Diallo, qui a été organisé.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.