Connect with us

Accord politique en Guinée : Cellou demande à ses militants d’être « prêts à réagir »

Publié

Le

Guinée: L’accord politique du 12 octobre 2016 tarde à s’appliquer. Et cela inquiète le chef de file de l’opposition qui  a interpellé, le samedi 19 novembre 2016, le président de la République.

Ce dernier s’était engagé à veiller à l’application des conclusions du dialogue politique ouvert le 22 septembre et celles d’avant. Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo, a présidé l’assemblée générale de son parti le samedi 19 novembre. Lors de cette rencontre, il a dénoncé l’arrestation de ses militants à la Casse de Madina le mercredi 16 novembre.

« Nous constatons que les pratiques actuelles qui sont menées par le pouvoir ne vont pas dans le sens d’une société juste où les droits des citoyens sont respectés, leur sécurité assurée.  La meilleure illustration c’est l’emprisonnement arbitraire des citoyens qui n’ont fait qu’exprimer leur souhait d’adhérer à l’UFDG. Ils ont été arrêtés, emprisonnés pour avoir exprimé un droit reconnu par la Constitution et les lois de la République. Cette attitude des autorités, parce que ça ne peut être que de leur fait, m’inquiète », a-t-il affirmé.

Revenant sur la non application de l’accord politique du 12 octobre, Cellou Dalein a demandé à ses militants de se tenir prêts à réagir : « Il faut qu’on garde notre capacité de mobilisation. Il faut que nous soyons prêts à tout moment à réagir. Nous sommes allés au dialogue avec bonne foi. Nous avons signé les accords qui font l’objet de toutes les attaques. Nous les défendons parce que nous défendons notre signature. Nous voulons que ces accords soient mis en œuvre.  Et j’espère que le président de la République qui s’est engagé solennellement à veiller sur l’application des accords ne manquera pas à son devoir d’y veiller

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.