Connect with us

HAC : Kemoko Camara prend sa retraite

Publié

Le

Kemoko Camara raccroche à 40 ans. Jusque-là second gardien de but du Horoya, il est désormais  membre du staff technique du club.

Très peu utilisé depuis son arrivée au Horoya, Kemoko Camara n’a jamais pu s’imposer dans les perches des rouge et blanc de Matam. Barré par la présence de Khadim N’Diaye et maintenant de Berthé Germain, l’ex-portier du Syli aura désormais en charge la formation des  futurs gardiens de l’équipe.

L’annonce a été faite par le Président Antonio Souaré.  « Kemoko est aujourd’hui reconvertit dans le staff technique. Il va s’occuper des gardiens de buts et du centre de formation (Académie Antonio Souaré, ndlr) où il y a aussi du travail à faire. Donc il rentre dans l’effectif dirigeant du Horoya parce qu’on a énormément besoin de lui. C’est un garçon qui a le vocabulaire qu’il faut au près des joueurs et qui est très professionnel. Il a déjà choisi une quinzaine d’enfants  qu’il entraine depuis un an. Ce qui manque en Guinée aujourd’hui, ce sont les gardiens de buts » fait remarquer Antonio Souaré.

Kemoko Camara a passé plus de vingt ans de carrière sous les couleurs de dix clubs. Après avoir démarré à l’ASK en 1994, il s’envole pour l’Europe en 1999 pour rejoindre le KRC Harelbeke en Belgique.Il découvrira ensuite le championnat Israélien (Hapoel Bnei Sakhnin et Hapoel Nazrat Ilit) avant de retourner en Guinée pour disputer une saison avec le Hafia FC entre 2005 et 2006. Il s’exilera après en Afrique du Sud (Amazulu FC) avant de retourner sur le vieux continent en posant ses valises en 2008 en Ecosse (Dundee United et East Stirlindshire FC).

En fin de carrière, il clos son aventure européenne par un passage au SO Cholet, club de CFA en France, et retourne en Guinée à l’AS Kaloum. Au Horoya depuis deux saisons, il a apporté son expérience au groupe et a souvent dépanné lorsqu’il fallait faire tourner ou en l’absence de Khadim N’Diaye. Sélectionné à 48 reprises avec le Syli National de Guinée, Kemoko Camara s’est montré autant capable du bien que du pire.

De ses bourdes à ses parades spectaculaires, il aura marqué son passage en sélection par quatre participations à la Coupe d’Afrique des Nations (1998, 2004, 2006 et 2008). Sur ces quatre CAN, il a atteint avec la Guinée les quarts de finales à deux reprises (2004 et 2006). Ce sont donc 21 ans de carrière qui connaissent un clap de fin.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.