Connect with us

Marche de l’opposition : le « deux poids deux mesures » des forces de l’ordre

Publié

Le

La manifestation de l’opposition républicaine tenue lundi 20 avril a été interdite par le gouverneur de la ville de Conakry. Comme les manifestations des 13 et 14 avril, tout regroupement était interdit. C’est pourquoi d’ailleurs ceux qui avaient arrêtés lors de ces manifestations ont été condamnés par la Justice.

Ce lundi, à Matam, des forces de l’ordre étaient accompagnés par des contre-manifestants pour empêcher la manifestation de l’opposition.

A Kaloum, des militants du RPG arc-en-ciel, parti au pouvoir, étaient regroupés au quartier Sans-fils. Ils étaient habillés en jaune (couleur du parti) et dansaient partout.

Malgré que les regroupements sont interdits, ces militants du RPG n’étaient pas inquiétés. Pendant ce temps, ceux de l’opposition étaient dispersés. Certains ont été même blessés, et admis à l’hôpital Ignace Deen.

Des citoyens qualifient cette attitude des forces de l’ordre de ‘’deux poids deux mesures’’. Car, estiment-ils, si les regroupements sont interdits, les forces de sécurité devraient disperser les militants du parti au pouvoir.

Publicité
Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.